Les vérités de Bessaoud sur Boumediene

12
Bessaoud Mohand Arab
Bessaoud Mohand Arab

TAMAZGHA (TAMURT) – Dans une lettre adressée par Bessaoud Mohand Arab à l’ancien président-dictateur algérien Houari Boumediene, publiée dans « L’Observateur du Moyen-Orient et de l’Afrique » du 7 juillet 1967, le fondateur et président de l’Académie berbère asséna des vérités qui ne sont pas connus de tous. Ce genre de vérités et d’autres encore gagneraient à être rendues publiques pour réécrire l’histoire conformément à la réalité, longtemps et sciemment dissimulée.

Dans le texte en question, Bessaoud Mohand Arab écrivit en s’adressant à Houari Boumediene : « je vous ai connu pour la première fois en 1958. Je venais d’arriver au Maroc, pour soigner une pleurésie double contractée dans les maquis de Kabylie, vous étiez alors colonel ; chef de Wilaya 5, un titre que Monsieur BOUSSOUF vous décerna sans que ayez tiré un seul coup de feu contre les forces françaises ». Bessaoud Mohand Arab rappelle dans la missive : « Originaire du Constantinois et pourtant un nom qui prête à rire et dont vous ayez toujours honte, vous avez choisi un pseudonyme à consonance berbère ( Houari ), qui devint très vite synonyme de cruauté car, a ajouté Bessaoud, n’ayant pas à combattre contre les forces de l’armée françaises, vous insultiez et bâtiez les réformés de l’A.L.N. qui n’acceptent pas de se soumettre, du moins de gaieté de cœur à votre féroce discipline contre laquelle se sont révoltés bien des officiers valables avec leurs troupes ».

Bessaoud Mohand Arab rappelle ensuite que Boumediene est devenu par la suite « par la veulerie de certains et des intrigues de Boussouf », chef d’Etat Major de l’A.L.N. « Vous ne continuâtes pas moins à attenter à la dignité de ces mêmes réformés (souvenez-vous de Berkane ?), Et surtout à comploter contre le G.P.R.A., autorité suprême de la révolution. Mais là où vous avez surtout excellé, c’était contre les Kabyles ». Car, expliqua Bessaoud, Boumediene, ayant tété un peu de savoir à la mamelle égyptienne, craignait que leur amour de la liberté fût pour Boumediene et ses amis un obstacle sur le chemin du pouvoir et de l’unité avec la R.A.U. de Nasser. « Et pendant que la Kabylie était soumise à toutes les exactions, vous interdisiez à ses fils de parler leur langue, quand vous leur refusiez pas les soins que leurs blessures ou leurs haine du berbère répondait également à un besoin naturel puisque, après avoir tué Amirouche et Abane, « vous déclenchâtes contre la Kabylie l’une des plus terribles et sanglantes répressions qu’elle n’ait jamais connues. Plus de 20 000 Kabyles, hommes et femmes ont été torturés tandis que des milliers d’entres eux ont été empoisonnés pour avoir commis le crime de réclamer la liberté qu’ils avaient durement payée et de refuser le nom d’arabe que, de forces, vous vouliez leur coller ». Il s’agit en effet, enchaina Bessaoud, de savoir si l’Algérie sera une province égyptienne ou une nation indépendante avec son unité ethnique, grâce au peuplement berbère et sa situation géographique heureuse. « Mais que gagnerait-elle à être une province ou même une nation arabe ? D’ailleurs en vertu de quelle loi historique le serait-elle ? Ignorez-vous donc que l’Afrique du Nord est presque exclusivement peuplée de berbères que l’on qualifie audacieusement d’Arabes ? Et qu’à l’heure actuelle, près de 4 millions d’Algériens parlent encore la langue berbère ? », écrivit l’ancien membre fondateur de l’Académie berbère en ajoutant que cette persistance de la race berbère à conserver sa physionomie particulière, sa langue, son individualité et, le plus souvent même, son indépendance au milieu des vicissitudes et des révolutions sans nombre qui ont bouleversé son pays, n’est pas l’un des faits les moins remarquables de l’histoire africaine et le peuple qui a donné l’instinct de nationalité aussi vivace mérite certainement de fixer l’attention de l’observateur.

En liant donc le sort de l’Algérie à celui de l’Egypte, et dans le cadre étroit de l’arabisme, « vous portez une nouvelle fois atteinte à l’unité du pays ». Bessaoud Mohand Arab conclut son message en s’adressant ainsi à Boumediene : « En voulant aider les nombreux pays arabes contre le petit et vaillant peuple d’Israël, vous portez un rude coup au prestige international de l’Algérie, d’autant plus que ces derniers pays n’envoyèrent aucun de leurs soldats pour combattre aux côtés des Berbères, lors de la guerre de Libération qui ne dura pas 7 jours mais 7 ans. Il faut peut-être que votre ardeur guerrière ne vise pas Israêl, mais réponde simplement aux nécessités d’une politique intérieure désastreuse, puisque le chômage est devenu en Algérie une calamité nationale ». Enfinn termina Bessaoud toujours en s’adressant à Boumediene : « Vous ne tromperez pas longtemps le peuple algérien. D’ailleurs, votre dernière déclaration est, sur ce point, révélatrice. Vous ne désirez plus, en effet, mobiliser les hommes et les femmes pour combattre (on ne sait comment) les Israéliens, mais pour défendre, les armes à la main, la dignité et la souveraineté de notre pays et des acquis de notre révolution sociale. Je ne vous demanderai pas, Colonel, de nous dire qui menace l’Algérie, puisque je le sais déjà. Mais un jour viendra où le peuple berbère dans un des sursauts dont il a le secret vous enverra aider Nasser “à pleurer comme une femme ce qu’il n’a pas pu défendre comme un homme”. Et si vous lui donnez des armes, ce sera pour bientôt ».

Tarik Haddouche

12 COMMENTAIRES

  1. Que les algériens adorent boumediene cela est toute à fait normal, la dictature et la répression il l’a exercée principalement vers les Kabyles. Boumediene a commencé par écraser la révolte kabyle de 63 avec ses canons et chars égyptiens venus tout droit des frontières. Il a par la suite exilé et assassiné en Europe les chefs historiques kabyles et mis les dépouillés des uns dans les sous sols de ses sbires (corps de Amirouche resté jusqu à la mort de boumediene dans la cave de la gendarmerie), il a ensuite emprisonné et torturé les militants berberistes. Il a planifié l’extinction de la Kabylie par l’arabisation de l’ecole, collèges et lycées. Il’a entamé la salafisation de la Kabylie en lui envoyant des imams salafistes. Il ne se gênait pas de traiter publiquement, comme le môntre ce lien, les Kabyles de racistes https://m.youtube.com/watch?v=2iZyKvLL5Gw . Que faut il de plus pour comprendre que La Kabylie est visée par ses plans.

  2. L’histoire de Boumediene est intimement lié à L’ANP. On ne peut pas parler de l’un sans évoquer l’autre. L’ANP est l’enfant adultérin de la relation du Malg, dont Boumediene était l’une des cheville ouvrière, et des Moukhabarath Egyptiens.
    L’ANP n’est pas la digne héritière de l’ALN.
    L’ANP s’appelait alors l’Armée des Frontières et n’a jamais combattu l’armée française lors de la guerre d’Algérie.
    Son rôle était d’assurer la logistique matérielle (armes, munitions, formations, renseignement etc… ) de l’ALN
    L’histoire de l’ANP est très différente. Elle est, même, très humiliante pour l’Algérie même….
    Elle a été créée par NACER à l’image de l’armée Egyptienne pour prendre le pouvoir aux vrais maquisards de l’intérieur qui se battaient contre le colonialisme français.
    Mais avant de devenir L’ANP elle se nommait l’ARMÉE des FRONTIERES et son rôle était de se procurer de l’armement et d’entrainer les hommes pour les introduire en Algérie pour renforcer les maquis de l’intérieurs.
    Mais depuis 1957 aucun armement, ou alors très peu et encore moins d’hommes n’ont été acheminés vers l’intérieur.
    Pourquoi?
    La France avait fait son deuil de l’Algérie suite au fiasco militaire dit de SUEZ de 1956 et a décidé dans le plus grand secret de donner son indépendance aux trois départements français d’Algerie.
    Nasser qui ne connaissait pas, encore, les intentions françaises d’abandonner l’Algérie était alors persuadé que la France allait attenter à sa vie suite au soutien actif qu’il apportait au FLN.
    Nasser a proposé, alors, à la France d’être leur poisson pilote dans leurs futures relations avec les pays arabes en échange d’une normalisation des relations diplomatiques entre leurs deux pays.
    Le moyen orient était alors dominé par les anglos-saxons mais l’armée française était venue perturber le jeu de Nasser en refusant d’abandonner l’Algérie tant que l’ALN ne serait pas vaincue.
    Un protocole secret a alors été signé entre Nasser et la 4 ème République française qui établissait les nouvelles règles de la POLITIQUE ARABE DE LA FRANCE encore en vigueur de nos jours.
    Dans ce protocole Nasser devait, AUSSI, museler l’armée des frontières pour ne pas gêner les opérations de l’armée françaises à l’intérieure de l’Algérie pour liquider principalement le maquis Kabyle.
    Cette opération est connue sous le nom de la BLEUITE.
    Des massacres à grande échelle ont eu lieu en kabylie grâce à la manipulation de l’Etat Major de la Wilaya 3.
    Entre temps le colonel FATIH DHIB des moukhabarath égyptien à commencer à préparer (à formater) l’armée des frontières pour devenir l’ANP et prendre le pouvoir en Algérie avec un Etat major complètement acquis aux idées Arabo-islamiques et c’est comme celà qu’était né le SYSTEME politique actuel.

  3. Boumediene un grand homme ,leader éclairé, synonyme d’honnêteté et de compétence qui a laborieusement édifié l,’Algérie et qu’il l’a laissé en1978 sécurisé,en plein développement,harmonieux et fortement respecté.
    C’est parce qu’il était anti français que certains ne l’aiment pas. La quasi majorité du peuple était avec lui ,(à voir ses obsèques).
    Se référer au grand professeur R.Bénaissa expert Unesco qui a travaillé avec lui.

    • boukharouba et sa clique ont pris le pouvoir de force, ce faisant ils ont définitivement séparé les ras des institutions((confisquées)) de la population et sa culture. boukharouba à fait un bain de sang en kabylie en 63. Ce que je disent pas les agents du Caire, C’ C’est que bouteflika tout en feignant l’ anticolonialisme il avait permis les essais nucléaires – ce qui n’ a jamais été dans les accords d’ Evian. Heureusement qu’il n’ a pas pu réaliser son projet misérable, celui des tribunaux populaires modèle Kadhafi qui a débouché sur la  » oumma » arabe islamique actuellement florissante à Tripo!i.
      Un criminel de premier rang!

    • Les arabes qui sont venus assassiner du kabyle en 63 l’ ont soutenus, la kabylie ne le considérer pas du tout. Il assassine Krim parce qu’il lui faisait de L’ ombre khider il impose l’ arabisation, qui au fur et à mesure elle avait jonché les fronts des écoles moins de savoir y est enseigné jusqu’à la délirante décision scélérate d’ introduire  » les sciences islamiques « ! Vôtre connerie de » » république » » islamique ne me représente ni aujourd’hui ni demain !

    • Staline , Hitler , aussi étaient des grands hommes pour ceux qui les idolâtraient . Le culte de la personnalité vous connaissez ? Respecté oui , par ceux qu’il a promu ou endoctrinés !
      Les millions d’immigrés qui ont quitté le pays après son accession au pouvoir peuvent témoigner aussi!

    • Vas te coucher! Ce mec a tue tellement de Kabyles et a meme cache les squelletes des colonels Amirouche et Haoues, qu’il ne devrait isnpsirer que la terreur. Lui qui a usurpe au GPRA la transition de l’independance. . C’etait plutot un leche cul des francais qui l’ont place a son poste: la preuve, sa femme est en trein de roucouler a Paris avec les millions que son mari a vole au tresor Algerien.

  4. l’Algerie est irrecuperable. Sauvons la region de Kabylie pour commencer. Apres on verras. Si les Aures veulent nous suivre, on feras la laison Kabylie-Aures mais j’en doute fort. Le peuple Amazigh des Aures est infiltre par les decendanst de Okba, le terro

  5. Une vérité qui aussi bonne pour les arabiseurs de 2020. Ils veulent tout sauf une rèférence des valeurs à leurs sources. Les Néo-Otthomans, comme le kouliglis boukharouba souffrent du syndrome de Stokholm. Sauf que la mystification de l’arabisation par islam interposée ne peut plus marcher. Trouvez vous un peuple colonisable…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici