Mourad Hammami publie un livre sur l’islamisme et le terrorisme

5
Mourad HAMMAMI
Mourad HAMMAMI

PARIS (TAMURT) – Le journaliste Mourad Hammami publie cette semaine un livre sur l’islamisme et le terrorisme. L’auteur a précisé que son livre sera disponible en édition électronique, aux éditions du Net, dans un premier temps. Plus tard, le livre sera édité en Algérie en édition classique.

Ce premier livre de Mourad Hammami, ancien journaliste ayant exercé à Tizi Ouzou dans plusieurs quotidiens, est intitulé : « L’islam politique et le terrorisme à l’assaut de la France et de l’Occident ». L’ouvrage de plus de 400 pages décortique en profondeur les origines du mal planétaire qui frappe l’humanité aujourd’hui, celui de l’extrémisme religieux qui sévit dans le monde sous couvert d’une certaine lecture très extrémiste du Coran et de l’Islam. Mourad Hammami a précisé que son livre est un long travail d’investigation à travers le monde et l’histoire pour tenter de trouver qui est derrière toute cette agitation, cette déstabilisation, ce chaos mondial.

« Le coupable et l’acteur sinistre est bien identifié : il s’agit de l’organisation de la Confrérie des Frères musulmans, fondée en 1928 en Égypte par Hassan Al Banna, le grand-père de Tarik Ramadan », rappelle Mourad Hammami qui fait une extrapolation avec ce qui se passe aujourd’hui : « Rachad n’est pas une naissance politique nouvelle. Il n’est qu’une franchise de l’organisation des frères musulmans, tout comme l’était l’ex-FIS, le Hamas, Ennahda et toutes les organisations islamistes en Algérie ». Mais, explique Mourad Hamami, Rached se déguise en organisation démocrate qui veut faire croire que ses membres sont plus démocrates que Nelson Mandela lui-même « et ce pour mieux tromper ».

Mourad Hammami souligne en outre que son livre est un travail de recherche et d’investigation au niveau international. Mais, ajoute l’auteur, « j’ai consacré toute une partie à d’Algérie ou j’ai survolé l’histoire et l’actualité pour montrer comment ce pays prometteur a été touché de plein fouet par cette épidémie politique mortelle ». En Algérie, indique l’auteur, la scène commence avec des faits et des agitations réelles qui se déroulent dans des villages de la Kabylie.

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. Tous les ouvrages sur l’islamisme dressent des constats hélas ! connus de tous. On ne trouve dans ce genre d’ouvrages ni analyse des causes ni esquisse de solution pour se prémunir contre ces calamités. Je ne préjuge rien de cet ouvrage en particulier, peut être sera-t-il l’exception.

    La Kabylie, terre laïque, est elle même touchée par ce fléau. Depuis quand et pourquoi ? Les observateurs s’accordent à dater l’apparition de ce phénomène depuis l’arabisation complète de l’école Kabyle. Il n’existe pas en effet en langue arabe en algerie d’équivalent aux œuvres francophones relatives a la philosophie des Lumières, à la laïcité, au pluralisme et à la diversité. Les enfants kabyles ne peuvent plus avoir accès à ces œuvres, ils sont condamnés en langue arabe au seul sujet religieux. Que voulez vous qu’il en sort aujourd’hui ?

    Les solutions ne peuvent venir de haut, elles sont pourtant simples pour autant qu’on se donne la peine de les mettre en œuvre avec un minimum d’effort et de sacrifice. Si on est convaincu que la francophonie constitue un des éléments de lutte contre l’obscurantisme, il revient à chacun alors d’apporter sa pierre à l’édifice de protection des enfants kabyles. Bien qu’on sache que le pouvoir algérien interdit les écoles privées en Kabylie, il est toujours possible de contourner cette interdiction par le bénévolat : Rien n’empeche Les lycéens et étudiants kabyles d’organiser des « classes » de français dans chaque village kabyle. Il y a bien des étudiants dans chaque village. Et il y a des associations de tout et de n’importe quoi, c’est bien le moment pour elles de contribuer à éloigner le spectre du salafisme.

    Que chacun propose sa solution, rien ne nous viendra du ciel…

    • La kabylie n’a rien de laïc, c’est absurde de vouloir absolument calquer ce modèle typiquement français sur la kabylie, qu’elle soit ouverte sur les autres croyances et tolérante est une chose mais laïc c’est totalement faux, la kabylie n’est pas la France, vouloir absolument la franciser pour que cela ressemble à votre cadre vie actuel, c’est en soit la trahir, la dénaturer, restez en France et laisser la kabylie tranquille.

      • Ce qui préoccupe @Noa, ce n’est pas la promotion de la langue berbère, c’est justement la place importante que doit occuper la langue de Lavigerie dans l’école de ses rêveries pour mieux, c’est une signe certain d’une grenouille du bénitier qui rêve d’une Kabylie laïque, parce que propice à un ratissage large pour son Dysangile, pour son crucifix !

  2. Les « hommes » Kabyles qui laissent ou qui imposent le tchador a leur femmes et soeurs sont des criminels et leur principale victime est notre culture millenaire. Une femme, c’est ce qu’il y as de plus beau : pourquoi lui couvrir le visage, les cheveux et le corps dans cette hideuse tente venue de l’Arabie ? Nous sommes un peuple voue a joindre les nations civilises et avances industrillement comme celles de l’Europe. Le contraire nous maintiendras dans le Moyen Age.

  3. Un livre qui arrive à point nommé, le moment culminant d’une accusation en vogue de la confrérie qui a été consigné et enclenché par certains cercles médiatiques en occident (particulièrement) inféodés à la mouvance médiatique Sioniste et à l’extrême droite populiste, suivi scrupuleusement par les obéissants à l’ordre malfrat en Algérie !

    La confrérie a été vite domestiquée par les puissances occidentales, (à l’instar des groupuscules de l’extrême droite en France qui constituaient les armées du fameux et sulfureux Gladio entre 1970 et 1980 !!) pour servir de front aux panarabisme et au communisme (un menace aux intérêts des US/GB ) dans les pays arabes !!

    Le même mode opératoire est en œuvre dans les pays du moyen orient, ou la confrérie mobilise des milliers de laissés pour compte au service de l’OTAN, d’Israël et de certains pays du Golfe dans des groupes terroristes soutenues par les pays de l’ouest (La guerre de l’Afghanistan au service des US, Le Front Al Nosra est une faction très proche des la confrérie et de la France, sa matrice Al Qaeida était impliquée conjointement avec l’OTAN dans la guerre qui a coûtée la destruction de la Libye …) !!

    Ce que l’auteur n’abordera pas (probablement pour seconder son confrère journalope Kamel DAOUD et recevoir lui aussi le prix du soumissionnaire !), c’est l’indépendance de la confrérie et son statut de supplétif à l’hégémonie occidentale (pentagone!), il y’ a une décennie le « centre d’assauts » de la confrérie se trouve en Angleterre et pas comme aujourd’hui au Qatar et en Turquie (deux grands serviteurs de la politique américaines au moyen orient ) !!

    Malheureusement, on doit chercher désespérément une marge de manœuvre et une autonomie opérationnelle à cette confrérie sans citer délibérément les maîtres de l’empire hégémonique qui l’instrumentalise derrière, nous n’avons pas besoin d’une écriture de complicité mais l’audace de vivre en Hommes libres (en vrais Imazighen) en décriant ceux qui sont les vrais pilotes des guerres et assassins de l’humanité !!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici