Amar Ingrachen accuse le RCD de capitulation morale

4
Mohcene Bellabas, RCD
Mohcene Bellabas, RCD

KABYLIE (TAMURT) – L’écrivain, journaliste et analyste politique Amar Ingrachen, déplore et dénonce les dernières prises de position du RCD (Rassemblement pour la Culture et la démocratie), exprimées notamment par la voix du président de ce parti, Mohcene Bellabas. Selon Amar Ingrachen, le RCD a dévié de sa ligne fondatrice…

« Depuis quelques semaines, souligne Amar Ingrachen, j’ai écrit exactement 5 petites réflexions sur le RCD et ce que j’appelle sa capitulation morale devant la tentation hégémonique de l’islamisme. Je l’ai fait en mon âme et conscience et je le ferai aussi souvent que cela me dira de le faire ». Amar Ingrachen, qui dirige la maison d’édition « Frantz Fanon », où sont édités les derniers livres de Said Sadi, ancien président et membre fondateur du RCD, rappelle que ces écrits sont le prolongement d’une autre réflexion, publiée au mois de mars dernier dans le Soir d’Algérie sous le titre « En finir avec la modernité hésitante ». « La vision que j’essaie de développer dans ses réflexions en utilisant des termes simples a été conçue, initialement, par des penseurs aussi notoires que Mohammed Arkoun, Hicham Djait, Abdelwahab Meddeb, Adonis, Mohammed Charfi, etc. Ceux-ci considèrent qu’il ne faut pas avoir une attitude molle, conciliable, avec l’islam, encore moins avec l’islamisme.

Bien évidemment, ceux qui ne connaissent pas ces penseurs, au lieu de voir mes filiations intellectuelles pourtant facilement repérables à partir des concepts que j’utilise, m’inventent des filiations organiques avec le DRS pour me casser le moral », explique Amar Ingrachen avant de préciser : c’est une bonne opportunité pour rigoler en ces tristes temps de pandémie. Je passe. L’écrivain rappelle que dans la dernière vidéo qu’il a postée, assortie d’un petit commentaire, le président actuel du RCD a qualifié l’arrêt du processus électoral de « coup d’État », ce qui voudrait dire que si c’était à refaire, il refuserait. « C’est clair net et précis et c’est vérifiable, les vidéos étant disponibles sur les réseaux sociaux. Ce discours me choque comme m’a choqué la suppression de toutes les archives antérieures à 2012 du RCD du site du parti et j’essaie de comprendre les raisons qui ont poussé le RCD à faire des choix aussi inattendus et incompréhensibles », souligne Amar Ingrachen qui reconnait toutefois qu’évidemment, ce parti a le droit et la liberté d’évoluer, de changer de cap, de se démarquer des positions qu’il a prises dans les années 90 et même de les combattre et il n’y a que ses militants qui peuvent en décider autrement.

« Toutefois, au lieu d’esquiver le débat et d’insulter ceux qui veulent le lancer pour comprendre ce changement de discours, il n’a qu’à s’expliquer clairement et expliciter ses nouvelles orientations pour rassurer. Le RCD doit la clarté à l’opinion publique. Il n’a qu’à assumer ses choix publiquement. Tout le reste n’est que commérages », conclut Amar Ingrachen.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Ces deux pseudo partis se doivent de mourir, ils ont tué l’espoir des kabyles qui veulent se préserver de la disparition programmée par les funestes colons arabo-islamistes. Ces honteuses coquilles vides ne sont là que pour légitimer le régime colonial âne-geriens. Ils ont failli à leur pseudo position, c’est une honte et ils ne servent à rien à part se servir, c’est un scandale honteux!… Comment un kabyle digne de ce nom a pu se tromper à ce point?.. Moi, jamais je leur avais accordé ma confiance et mon vote. J’ai attendu très longtemps un seul parti légitime pour défendre mon entité, mon identité, mon moi ancestral et mon moi profond, ce parti enfin est là, le MIK.

  2. Une descente aux enfers initiée par le FFS qui n’ a pas notre socialisme ancestral comme terroir idéologique sur lequel poser les piliers du parti. Au contraire il évolue plus dans la mouvance arabe islamique, du reste ses revendications ne se rapprochent même pas à la question fondamentale, celle identitaire. Ce vide sémantique et politique ouvrira un portail à L’ arabisation. Miroir nssen.

  3. Saadi avait ouvert une brèche aux islamistes en se réunissant avec eux à la salle harche, tout le mond se rappelle des accolades qu’il a accordées aux repentis du fis… il se démarque aujourd’hui de ces même ex fis après qu’il fut copieusement insulté par eux durant les premières marches du harak, ou d’ailleurs il fut traité de collaborateur des généraux. Je voulais seulement rappeler sa responsabilité dans la dérive du rcd, et tant mieux qu’il soit revenu de ces égarements. Quant au rcd de belabbas, c’est désormais une coquille vide, sans principes ni objectif clair. Les chefs de ce parti se contentent de leur rente de député, Dommage pour leurs militants qui suivent comme des moutons.

    • @Noa
      Un repentis du FIS reste un islamiste en dormance qui s’est mis en mode veille en attendant des jours propices. Quand le loup se cache dans les bois, ça ne veut pas dire qu’il n’est plus là. Les islamistes sont endoctrinés et formatés de façon irréversible. Maintenant, les sympathisants naïfs du RCD qui pensent réellement que c’est un parti laïc et démocrate, devraient s’inquièter des accointances de leurs leaders avec les islamistes. Ils ont fait une religion avec « ça » ne l’oubliez jamais. Dans l’histoire du petit chaperon rouge, le loup s’était déguisé en grand-mère, aujourd’hui les islamistes se rendent plus présentables en costume 3 pièces.
      À méditer.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici