Incendies : Tizi Ouzou brûle

7
Feux de forêt en Kabylie
Feux de forêt en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Jusqu’à hier à 23 h, 13 incendies importants sur les 39 enregistrés le jour-même, n’ont pas encore été éteints à cause de leur importance. Avec des températures de plus 50 degrés et des dizaines d’incendies, dont certains sont gigantesques, la population de la wilaya de Tizi Ouzou est en train d’endurer le martyre. Ajoutez à cela le fait que dans plusieurs localités, le courant électrique est coupé.

Il faut aussi citer le problème d’alimentation en eau potable. Plusieurs dizaines de villages de la wilaya sont dépourvus d’eau courante. On devine donc aisément quelle est la vie menée par la population en cette période où la pandémie de coronavirus continue aussi de se propager à un rythme des plus inquiétants. La journée d’hier a été tout simplement infernale dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou. Même pendant la nuit la chaleur et le climat étaient tout simplement suffocants. Dans la majorité des dairas de la wilaya, des incendies gigantesques ont été enregistrés alors que certains, au moins, une dizaine, n’ont pas pu être éteints à cause de leur ampleur.

Le nombre d’incendies a particulièrement connu une hausse durant la journée d’avant-hier avec plus de trente départs de feu signalés un peu partout sur le territoire de la wilaya. Alors que les sapeurs-pompiers, appuyés par le éléments de la conservation des forêts et des citoyens, avaient encore du mal à maitriser une partie des incendies qui se sont déclarés avant-hier, des dizaines d’autres départs de feu ont été enregistrés encore hier un peu partout à Ililten, Yakouren, Ouacif, Ain El Hammam, Makouda, Ouadhia, Agouni Gueghrane, Ifigha, Ait Toudert, Azeffoun, Ait Chaffaa, etc. Les feux de forêts ont ravagé des centaines d’hectares de toutes sortes de végétation dans les quatre coins de la wilaya.

Pour l’instant, le bilan n’a pas encore été rendu public concernant les conséquences de ces feux de forêts mais on s’attend à ce qu’il soit le plus lourd de ces dernières années. Il faut préciser que plus d’un village a été menacé par les flammes car dans bien des cas, les incendies ont été enregistrés aux abords des habitations. Il faut préciser enfin que les localités où les incendies étaient toujours en cours au moment de la rédaction de cet article sont : Abi Youcef, Yakourene, Idjer, Ait Aissa Mimoun, Ait boumahdi, Ait chafaa, Ait Yahia Moussa, Bouzguene, Illilten, Ait Agacha et Ouacifs.

Tarik Haddouche

7 COMMENTAIRES

  1. Il se dit que les deux tiers de l’armée algerienne est stationnée en Kabylie, à quoi ils servent si ce n’est pas pour mettre la Kabylie à genoux, c’est carrement une colinisation. Quelqu’un aurait des videos de militaires qui allumaient des pneus en les jetant de haut de la montagne, il parait que ça circulait un moment sur internet.

    • @flan
      À vouloir mettre la kabylie à genoux, c’est toute l’algérie qu’ils ont mis en miettes. Résultat tous les secteurs de l’économie sont totalement sinistrés, la société civile est salafisée et sclérosée, le pays ne s’est pas développé, il est complètement refermé sur lui-même, et il s’y exerce de façon continue une tyrannie et une persécution arabo-islamiste à huis clos. Les dirigeants algeriens n’aiment pas leurs compatriotes, ils n’aiment que le pouvoir, l’argent et eux-mêmes.

  2. Eteange.
    Quand vous regardez de près , et vous voyez les moyens enormes déployées a Tiaret et mostaghanem pendant leur feux de foret cette semaine …
    Meme l’armee a etait déployé en renfort .
    Vous comprendrez que la kabylie ne fait plus partie de l’Algérie pour les Algeriens et pour L’Algérie et son etat.

  3. Seuls des avions bombardiers d’eau de type Canadair peuvent venir à bout de ce type d’incendie. Encore faudrait-il en faire l’acquisition. Question : Qu’ont-ils fait des deniers publics qui auraient dû servir notamment à acheter des avions Canadair ? Réponse : c’est une très bonne question.

    • Il n’y a pas de hasard les incendies peuvent avoir une origine accidentelle en cette période estivale de forte chaleur un mégot jeté et c’est la catastrophe. Une origine criminelle n’est pas pour autant à exclure.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici