La jeunesse de Tadmait à l’oeuvre

0
Jeunes de Tadmait
Jeunes de Tadmait

TADMAIT (TAMURT) – « De tous nos actes, seuls ceux que nous accomplissons pour les autres en valent véritablement la peine ». Lewis Carroll. La commune de Tadmait à l’instar de toutes les municipalités de la Kabylie, tente de sortir peu à peu de sa ghettoïsation induite par des décennies de gestion clientéliste et désastreuse par des élus ayant hypothéqué toute opportunité de développement économique et social de la municipalité.

Cette situation a dramatiquement anéanti l’espoir de la population livrée depuis à elle-même et devenue une proie facile au désœuvrement et à l’oisiveté, faute d’infrastructures et de mesures d’accompagnement lui permettant de s’épanouir. Mais voilà qu’elle renaît de ses cendres, tel ce phénix que l’on croyait définitivement enseveli, pour revendiquer un droit civique qu’implique l’exigence d’être citoyen en dépit de modestes moyens, afin de régler et de manière magistrale l’éternelle problématique des déchets domestiques et leurs déversements anarchiques à tout bout de champ.

Plusieurs citoyens kabyles n’ont pas manqué de signaler via FB, à l’endroit des gestionnaires de la commune, l’absence de responsabilité dans la gestion de l’environnement et particulièrement les déchets organiques, sans que personne n’ait pu apporter une quelconque réponse. Il a fallu que les citoyens s’en mêlent pour faire comprendre aux autorités qu’il suffit de peu de moyens, mais de beaucoup de volonté pour parvenir à une solution qui ne manquerait sans doute pas de faire hausser les sourcils.

Des jeunes, démunis, las de contempler la saleté, qu’ils endurent malgré eux, ont décidé de passer à l’action pour nettoyer et désinfecter leur ville des puanteurs et d’impuretés, écartant ainsi un danger potentiel pouvant attenter à la santé de la population. Une fois interpellée, la population a exigé des actions concrètes de la part des autorités municipales.

L’esprit citoyen incarné par tous les jeunes de Tadmait a ainsi triomphé. L’opération de nettoyage et la réorganisation des dessertes de ramassage des ordures ménagères ont redoré le blason de l’ex Camp-du-Maréchal considéré à juste titre d’ailleurs en son temps, comme étant le plus Alsacien des villages kabyles.

Rezki Djerroudi

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici