Coronavirus à Tizi Ouzou : 21 morts en une semaine

1
Cornavirus
Cornavirus

KABYLIE (TAMURT) – Malgré le confinement partiel des deux communes les plus touchées, à savoir Tizi Ouzou et Draa Ben Khedda, le nombre de décès engendrés par les contaminations au coronavirus n’a pas baissé. Il en est de même du nombre de cas positifs détectés.

La situation dans la wilaya de Tizi Ouzou est loin d’être stable et ce statu quo est engendré, selon la majorité des observateurs, au non-respect des trois mesures de préventions principales, à savoir : la distanciation sociale, le port du masque ainsi que le lavage régulier des mains. Le dernier bilan chiffré, rendu public par la direction de la Santé de la wilaya de Tizi Ouzou, prouve qu’aucune amélioration n’a été enregistrée ces derniers jours dans la région. Ce bilan récapitule les cas recensés pendant ces sept dernières journées.

Ainsi, indique-t-on, il a été enregistré en une semaine, 98 cas de personnes ayant contracté le coronavirus parmi lesquelles vingt-et-une sont décédées. Au total, 22 communes ont été touchées alors que 45 en ont été épargnées. C’est toujours la commune de Tizi Ouzou qui occupe la première place concernant les bilans les plus élevés avec 42 nouveaux cas détectés en une semaine dont neuf décès. En deuxième position, on retrouve la commune de Boghni avec 11 nouveaux cas signalés en une semaine et aucun décès. En troisième place, c’est la commune de Ain El Hammam qui suit avec 9 nouveaux cas dont un décès.

Dans la commune de Ouadhia, il a été enregistré 5 cas, Larbâa Nath Irathen 3 cas dont un décès, Tigzirt 3, Irdjen 3, Draa Ben Khedda 3, Ouacif 2 décès, Makouda 2 dont un décès, Boudjima 2, Ouaguenoun 2 dont un décès, Ait Oumalou 2. Un mort a été enregistré durant la même semaine dans chacune des communes de Ait Aissa Mimoun, Yakouren, Ath Aissi, Bouzeguène et Sidi Naamane ainsi qu’à Mekla. Enfin, il a été signalé un seul nouveau cas de personne ayant contracté le coronavirus aussi bien à Sidi Naamane, à Maâtkas qu’à Tirmitine.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. Il y a un vrai relâchement dans la vigilence, c’est le cas par exemple aux Ouadhias où il n’ y a eu de cas que ces derniers jours…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici