Tizi Ouzou : fin du couvre-feu

0
Fin du couvre-feu
Fin du couvre-feu

KABYLIE (TAMURT) – Le couvre-feu de 20 h à 5 h ayant duré quatorze jours, du 6 au 20 août 2020, a pris fin hier dans les deux communes de Tizi Ouzou et Draa Ben Khedda. Les autorités concernées, au niveau local, ont décidé de ne pas prolonger cette mesure de confinement partiel « suite à l’amélioration de la situation ».

Les habitants de ces deux communes renouent donc avec la liberté de circuler la nuit aussi bien en voiture qu’à pied après une privation qui a duré quatorze longues et éreintantes journées. Une mesure qui s’inscrit selon les responsables locaux dans le sillage de la prévention contre la propagation de la maladie du covid-19. Selon les responsables locaux, cette mesure entrée en vigueur le 6 août dernier a été décidée suite au constat inhérent à la hausse « anormale » du nombre de personnes détectées positives au coronavirus quotidiennement. Un bilan jugé inquiétant et ayant poussé les autorités à avoir recours à un confinement partiel de quatorze jours.

Il semblerait que la situation se serait amélioré et que le nombre de personnes atteintes de la maladie du coronavirus aurait baissé, ces derniers jours, aussi bien dans la commune de Tizi Ouzou qu’à Draa Ben Khedda où l’on n’enregistre au maximum qu’un seul nouveau cas par jour. Ce qui a poussé la commission médicale de wilaya à proposer de ne pas prolonger la mesure de confinement pour une durée de 14 jours supplémentaires comme appréhendé par la majorité de la population. Les citoyens, pour leur part, trouvent cette décision bizarre car, se demandent-ils, le coronavirus se transmet-il uniquement pendant la nuit ?

Tout au long de ces 14 jours, les citoyens de ces deux communes ont vaqué à leurs occupations le plus normalement du monde, tous les lieux publics étaient bondés et sont toujours bondés de monde sans qu’aucune des trois mesures préventives de lutte contre la propagation du coronavirus ne soient respectée, du moins dans la majorité des cas. Les citoyens qui portent des bavettes et qui respectent la mesure de distanciation sociale dans la wilaya de Tizi Ouzou représentent une infime minorité.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici