Tizi Ouzou : le romancier Hacène Halouane a contracté le coronavirus

1
Hacene HALOUANE
Hacene HALOUANE

KABYLIE (TAMURT) – Après le chanteur Belaid Tagrawla, c’est l’écrivain et professeur de français à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, Hacène Halouane, qui vient d’être détecté positif au coronavirus hier. Hacène Halouane est l’auteur du roman, en langue kabyle, « Adrar a yucen ». Il est aussi connu pour sa simplicité et sa popularité.

Le coronavirus est en passe de constituer un véritable danger sans qu’aucune réaction ne soit enregistrée au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, redevenue, cette dernière semaine, parmi les plus touchées à l’échelle nationale. Avant-hier, la wilaya de Tizi Ouzou a été classée troisième en ce qui concerne le nombre de nouveaux cas de personnes ayant contracté le coronavirus en vingt-quatre heures. Hacène Halouane a lancé un appel à toutes les personnes qui étaient en contact avec lui durant ces dernières journées de se confiner et de ne pas rentrer en contact avec leurs proches surtout les personnes âgées et celles ayant des maladies chroniques. Pour rappel, Hacène Halouane est un ami très proche du comédien Salem Oussalas, ayant été également contaminé par le coronavirus il y a quelques jours. Mais on ne sait pas, pour l’instant, si c’est la proximité avec Salem Oussalas qui a été à l’origine de la contamination de Hacène Halouane.

En 48 heures (mardi et lundi derniers) la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré pas moins de 57 nouveaux cas de nouveaux patients ayant contracté le coronavirus. Un véritable record après une période d’accalmie ayant duré plus de 15 jours. D’aucunes attribuent cette recrudescence de la maladie du covid-19 à la réouverture anarchique des plages. Des centaines de milliers d’estivants se rendent quotidiennement dans les huit plages qui se trouvent dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ces derniers s’entassent sur les plages sans aucune distanciation sociale ni port de la bavette qui sont pourtant des conditions mises en avant à l’annonce de la réouverture des plages. Mais entre la théorie et la réalité dans l’application des mesures préventives de lutte contre la maladie du covid-19, il y a tout un monde.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. l’ennemi des kabyles est l’oeuvre ,il exile,rend malade,marginalise,tue affame.Dormez,dormez,jusqu’à ce qu’il extermine même la matière grise kabyle encore restée sur place.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici