Tizi Ouzou : recrudescence du coronavirus

1
Un-medecin-ausculte un patient
Un-medecin-ausculte un patient

KABYLIE (TAMURT) – La wilaya de Tizi Ouzou vient d’occuper la première place en nombre de nouveaux cas de patients ayant contracté le coronavirus en vingt-quatre heures et ce, pour la première fois depuis le début de la pandémie. De même que les bilans hebdomadaires dans cette wilaya ont connu une hausse inquiétante.

La situation est donc loin de se stabiliser dans la wilaya de Tizi Ouzou même si dans d’autres wilayas, la tendance du nombre de nouveaux malades atteints de covid-19 est à la baisse. Ce qui est loin d’être le cas à Tizi Ouzou et plus particulièrement dans la commune de Tizi Ouzou où l’on enregistre des chiffres importants aussi bien en nombre de personnes ayant contracté le virus qu’en nombre de morts. Pour avoir une idée de cette hausse du nombre de nouveau cas, il suffit de citer quelques chiffres. Ainsi le bilan hebdomadaire est passé de 35 nouveau cas en une semaine entre le 18 et le 24 août à 194 nouveaux cas durant la semaine qui a suivi la première, c’est-à-dire entre le 25 et le 31 août. De ce fait le chiffre a été multiplié par 5,5.

La wilaya de Tizi Ouzou se retrouve dans la carré rouge avec les wilayas d’Alger, Blida et Boumerdès. Comme on peut le constater, il s’agit de wilayas limitrophes connaissant une grande activité de circulation inter-wilayas quotidiennes. D’ailleurs, le couvre-feu a été réinstauré dans la wilaya de Tizi Ouzou pour tout le mois de septembre de 23 h à 6 h. Il s’agit, selon les spécialistes, d’un confinement partiel visant à rappeler aux citoyens que le virus est toujours actif et que la vigilance devrait rester de mise. Ce qui est loin d’être le cas. Car, dans la wilaya de Tizi Ouzou, les grands regroupements familiaux ont repris de plus belle avec l’organisation de grandioses cérémonies de mariage ainsi que des enterrements.

Sans compter les plages qui sont quotidiennement bondées de monde sans que personne ou presque ne porte le masque ni n’observe la mesure de distanciation sociale. Le Premier ministre algérien a déclaré hier que la date de la rentrée scolaire n’a pas encore été fixée et que cette dernière est tributaire de l’évolution de la pandémie du coronavirus. Une information importante qui démontre que la situation sanitaire est encore loin d’être maitrisée contrairement à ce que pense une bonne partie des observateurs.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. N’en déplaise à tous les intégristes islamistes de tous bords et Boumedienistes, Tebbounistes en passant par les Bouteflikistes de merde qui ont littéralement bousillé l’algérie; Monsieur Ferhat Mehenni est en train d’écrire une très belle page de la nouvelle histoire de la kabylie et du peuple kabyle. Fini la tyrannie arabo-islamiste. Vive la liberté et l’indépendance de la kabylie. La kabylie sera belle sans mosquée. C’est pas parce qu’on aime bien le couscous, qu’on doit s’interdire de manger une bonne choucroute. Que celui qui n’a jamais mis les pieds dans une charcuterie me jette la première pierre.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici