Elle a insulté les kabyles : Naima Salhi devant les gendarmes

8
Naima Salhi
Naima Salhi

TAMAZGHA (TAMURT) – Celle qui a fait de l’insulte de la Kabylie, des Kabyles et de Tamazight, son unique programme politique et son seul discours, en l’occurrence, la tristement célèbre Naima Salhi, a fini par être convoqué devant la gendarmerie pour répondre de ses méfaits.

Pour rappel, Naima Salhi jouissait d’une totale impunité du temps de la mafia des Bouteflika qu’elle soutenait bec et ongle et aveuglément. Mais les choses ont changé pour elle puisqu’on vient d’apprendre que Naima Salhi a été entendue par la brigade de recherche de la gendarmerie de Cheraga, dans la wilaya d’Alger. Naima Salhi a subi cet interrogatoire dans le cadre de la plainte déposée contre elle le 9 juin 2019, pour « incitation à la haine raciale » et « appel au meurtre ». Les avocats ont rappelé que Naima Salhi a été convoquée depuis quelques temps par la brigade de sa circonscription mais elle faisait la sourde oreille et ce n’est qu’hier qu’elle a fini par se présenter pour qu’elle soit entendue sur des méfaits qui lui sont reprochés. « Nous avons été entendus par les gendarmes de la même brigade le mois de mars 2020, où nous avions rappelé l’objet de notre plainte suite à ses déclarations racistes à travers des publications et des vidéos sur la page Facebook officielle de son parti », ont précisé hier les deux avocats plaignants Kader Houali et Soufiane Dekkal.

Ces derniers ont ajouté, dans le même sillage, que cette convocation qui intervient après plus d’une année du dépôt de notre plainte, découle de la volonté du pouvoir politique d’en finir avec « cette délinquante politique qui devient trop encombrante ». « Le procès de la présidente du PEP (parti de l’équité et de la proclamation) ne sera qu’une question de jours. La balle est dans le camp du ministre de la justice qui devra accélérer la procédure de levée de l’immunité parlementaire contre Naima Salhi, qui siège encore dans un parlement décrié par la classe politique, surtout après les révélations du député FLN d’Annaba, sur les achats de sièges à coup de milliards.

À l’accusation de racisme, Naima Sali devra répondre également de son siège député grassement offert par le régime dans la wilaya de Boumerdés alors qu’elle n’y était même pas résidente. L’agitation de la mise en cause ces derniers jours, prouve à plus d’un titre, qu’elle n’est plus protégée comme elle tentait de le faire croire, en évoquant sa proximité avec les anciens gros bonnets du régime. Sa dernière déclaration fantasque où elle s’est dite ensorcelée pendant trois ans, est une tentative de fuir ses responsabilités pénales et d’amadouer l’opinion.

Or, il n’y pas un juge conscient qui croirait à ces affabulations, ajoute le collectif qui a déposé plainte contre Naima Salhi en rappelant : « Nous sommes déterminés à aller au bout de notre engagement pour que cette plainte aboutisse à un procès, quelque soit le temps que ça prendra, pour que cette délinquante politique serve d’exemple aux égarés de la politique, leur rappelant que le racisme n’est pas une opinion, mais un délit passible de justice ».

Tarik Haddouche

8 COMMENTAIRES

  1. J’aurais espéré que l’info soit vraie, il semble malheureusement que ce soit une fake newus confirmée par la p…elle-même. À la réflexion on s’en doutait car aussi bien les gendarmes les flics et tout ce compte le Regime comme autorités le savait depuis 2018…UN GOUVERNEMENT QUI COMPTE EN SON SEIN DES « MINISTRES » CONNUS POUR LEUR ANTIKABYLISME PRIMAIRE (Rezig, Benlhimer entre autres…) NE PEUT PAS S’ATTAQUER À SES SOUTIENS…

  2. C’est une ‘ agente de provocation ‘, mission née par la Police politique secrète, qui l’emploie et l’ habilité pour ce genre de manoeuvres et manipulations destinées à susciter des heurts, provoquer des affrontements, dans le but de ‘ diviser totalement pour régner durablement ‘. La formule est toute trouvée, celle du Maréchal Bugeaud. ..

    L’objectif de cette énième sortie politisuo-médiatique, en forme d’attaque est de fragmenter et fractionner Le Mouvement populaire (dit Hirak) pour le casser….

  3. Comment croire à une telle mascarade et tartufferie d’un pouvoir qui caresse d’une main et qui sévit de l’autre. Il convoque une anti kabyles viscérale et acharnée pendant que le ministre de la justice se permet cette liberté critiquer et dénigrer le tamazight, qui représente l’essence de notre identité. Une fois de plus, vous qui marchez en terre conquise, vous venez d’asséner un coup fatal au khawisme que nous n’avons jamais cru d’ailleurs, car basé sur la triche, perfidie et calcul. De grâce ne jouez pas par la suite à la veuve effarouchée quand le camp des séparatistes sera plus fort et agissant. Vous ne faites qu’agrandir le fossé entre l’Algérie et la kabylie. C’est pathétique et inacceptable, vous nous avez volé notre terre et maintenant notre langue pour la détruire et par la même anéantir la fibre kabyle. Merci de nous ouvrir les yeux encore chaque jour un peu plus.
    Vive la kabylie et vive tamazight.

  4. Naima est l’exemple type des femmes « arabophones » algériennes. Elle croient reellement que leur arabité est au sommet et qu’elle serait intouchable. Elles y croient toutes ces femmes « arabes » en Algérie mais se qui cachait mal leur complexe d’infériorité face aux hommes et femmes kabyles qu’elle avait insulté a longueur d années. Croyez le bien, mes chers amis qu’elle avait conseillé a ses fréres arabes algeriens qu’il ne fallait plus commercer avec les Kabyles, mais sutout que les Arabes algeriens évitent des allainces matrimoniales avec les Kabyles. Mais franchement est ce qu’on a besoin ou avons nous chercher un jour a nous lier avec votre race arabe dont vous êtes si fiere. Mais je vous ne le reproche pas madame Naima Salete d aimer votre race arabe même si celle est bas de l’echelle de l’humanité. Vous savez qu’Hitler disait de vous les Arabes que « vous êtes la derniére race aprés le crapeau » Mais l’histoire vous a rien appris madame Naima, la femme arabe algérienne. Savez vous qu’en dehors de l’Afrique et le moyen orient, arabe est synonyme de tout les maux de la planete et je peux vous dire que vous la race la plus detestée dans le monde et les noirs sont trés loin devant-vous . Vous, non seulement vous êtes la bassesse du monde, mais en plus vous mepriez les peuples qui vous depasse de loin à l’instare des Kabyles que vous insultez. Les noirs, au moins ils n’emmerdent personne et surtout ils ne chechent qu’a s’entendre avec les autres races, mais vous les bedouins, vous depassez tout le monde dans tout ce qui est mal. Nous voulons pas de vous ni de votre charabia, ni de votre soit disant religion islamique. Gardez cela pour vous et laissez nous entre nous sans vous meler a nous bande de racaille !

  5. C’est un piège pour faire semblant que l’État protège l’ identité ancestrale. Alors que l’ arabe est langue d’État et Tamazight ne le sera pas même dans la réformétte de la constitutionnette en cours.
    L’ unique but est de faire participer ne serait ce qu’un nombre réduit de kabyles pour faire passer le système de fraude. Le vrai visage du régime est colporté par ses mercenaires islamistes. Allez y lire sur la page Algérie360 et vous verrez que les islamistes sont déjà actionnés pour faire semblant que sommes toute on doit être  » content » de ce que le pays  » Algérie – arabe  » nous offre. Ewthith d’ aman akken and’ itsou t’y imzin.

  6. Elle ne montre même pas ses cheveux, ni son visage avec ses grosses lunettes de soleil, on dirait qu’elle avance avec un masque. Elle se croit plus arabe que les arabes, alors qu’elle n’a jamais quitté son algerie natale. Les gesticulations de Naïma relèvent du comique, mais pas de la politique.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici