La Kabylie votera-t-elle le 1er novembre ?

11
Rejet de l'éléction présidentielle algérienne en Kabylie
Rejet de l'éléction présidentielle algérienne en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Une chose est sûre, le taux de participation au référendum sur la nouvelle Constitution, qui aura lieu le 1er novembre prochain, connaitra, en Kabylie, un taux d’abstention record. Reste à savoir quel sera le scénario qui aura lieu dans les régions de Kabylie.

Pour l’instant, l’indifférence est totale quant à ce projet et à cet événement électoral, tout comme ça a été le cas presque tout le temps. Mais on ne sait pas comment les choses évolueront, d’ici quelques semaines, surtout quand on sait que les relais du pouvoir central d’Alger commencent à s’agiter afin de tenter d’offrir l’image la moins mauvaise possible de cette élection. L’agitation inhérente à la préparation de ce rendez-vous électoral a toutefois déjà commencé du côté des officiels avec le retour des visites ministérielles en Kabylie dont celle du ministre de la Jeunesse et des Sports. Ce dernier a d’ailleurs présidé cette semaine une rencontre non fortuite avec les représentants d’associations sportives. Le but est clair : arracher le maximum de sympathie en promettant subventions et aides aux associations convoitées et qui pourraient jouer un rôle dans l’encadrement de ce vote.

En outre, aussi bien à Bgayet qu’à Tizi Ouzou, les groupuscules de relais locaux du pouvoir essayent tant bien que mal, depuis quelques jours, de convaincre le maximum de personnes sur la nécessité que cette élection se déroule normalement en Kabylie « puisque de toute façon même si le scénario de la présidentielle du 12 décembre 2020 se reproduit, le vote sera validé malgré tout », tente-t-on d’arguer. Il y a aussi le fait qu’après ce référendum, il y aura des élections législatives. On verra sans doute les représentants des partis qui présenteront des candidats pour siéger à l’APN jouer un rôle qui s’avérera important dans la tenue du referendum.

En tout cas, tous les schémas sont possibles concernant la manière avec laquelle se déroulera le référendum constitutionnel en Kabylie. Attendons pour voir…

Tarik Haddouche

11 COMMENTAIRES

  1. Inaldine qarqour yemak babak ya rkhiss tahane kelb journaliste ouhatchoune.
    Ya baghaloune la cobstitution sera adoptée avec ou sans la kabylie et meme sans l algerie.
    Alors au lieu de cultiver l absurde determination des kabyles a faire de l exces de zele en boycotant,il aurait fallu pousser la kabylie a voter oui zkara fi djaballah.le FLN et tous les dechets de fausse couche tel ce singe de bengrina qui ne cessent de vilipender la question « Amazigh ».
    Mais comme votre torchon de canard est géré par des gnous a l esprit stalinien il est loin d eclairer le pauvre electeur.
    Je termine par : « rouh atefkem ikoul

    • T’es à coté de tes pompes. L’islamisme est consubstantiel au régime qui l’utilise comme levier et chien de garde. Ces petits pions ne disent pas un mot qui n soit dicté par l’armée. Leurs- islamistes- positions servent à faire sembler que la formule d’un Etat arabe, gentille, qui reconnait un minimum, langue officielle et pas LANGUE D’ETAT, statu reservé à l’arabe serait le maximum que nous pourrions demander.
      En Kabyle on ditcela en une phrase: Ewthith f’aman akken adh’itssou thimzin- je m’en excuse pour la mauvaise écriture de Thamazight-.

    • En effet j’ai lu sa déclaration qui cache mal son hypocrisie, en feignant les limites historiques de la géographie Numide qui n’ incluaient pas le désert, en réalité il dit qu’il souffre que le pays puisse avoir une existence avant l’ islam!

  2. J’apprends que le gouvernement distribuera des milliers de logement le meme jour du vote. C’est le jeu des 3 cartes. La truffe est organisée de facon que les files d’attente devront passer pour des files de votants. Un crime politique

  3. Sur la forme tout le monde aura bien compris qu’il ne s’agit que d’une retouche cosmétique de la pseudo constitution pondue en son temps par des imposteurs arabo-islamistes totalement illuminés et endoctrinés par le miroir aux alouettes des frères musulmans. Et sur le fond, les dirigeants imposteurs et confiscateurs du pouvoir ne changeront jamais leurs fondamentaux, à savoir le dogme arabo-islamique basé principalement sur de faux postulats et un vrai mensonge d’état et leur faux référendum pour relancer le processus d’arabisation accéléré à marche forcée. Comment un peuple équilibré et enraciné depuis des dizaines de milliers d’années sur la terre même de ses ancêtres iberomaurisiens, pourrait-il accepter qu’on lui impose une langue, une religion, des us et coutumes, d’une autre région du monde, et de surcroît du moyen Orient. Tout est bidon et falsifié. Le régime se régénère de 1001 façons, et s’accroche à ses privilèges. Les dictatures gouvernent toujours contre le peuple, et imposent toujours leurs décisions de toutes les les façons.

  4. Il est difficile d’empêcher ceux qui courent derrière des subsides d’aller apporter leur caution à la mascarade du pouvoir arabo islamique algérien. Et pourtant cela semble naturel pour tout Kabyle de refuser un torchon qui piétine sa dignité. Une constitution qui proclame notre terre : terre arabe, qui met la langue des Kabyle définitivement langue de seconde zone puisque elle n’est pas langue de l’Etat.

    Une constitution qui ne cite même pas le mot Kabyle, qui ne reconnait pas la nature de Peuple au peuple Kabyle, qui pérennise l’arabisation des Kabyles, cette constitution est une arnaque, une supercherie.

    Pendant 70 ans, les Russes, les Ukrainiens, les Estoniens ont été appelé le Peuple soviétique, le grand peuple soviétique comme le claironnaient tous les adeptes de l’ancienne utopie. Aujourd’hui tout le onde reconnait qu’il n’ y a pas de peuple soviétique ; il y a le peuple russe, le peuple ukrainien, le peuple estonien, etc. La même histoire avec le fameux peuple yougoslave qui a laissé la place au peuples serbe, peuple croate, peuple slovène, etc. Il n’ y a pas de peuple algérien ; il y a le peuple Kabyle, le peuple chawi, targui, etc.

    Ceux qui veulent gommer la nature du Peuple Kabyle en le considérant comme une minorité ethnique et non un peuple sont les mêmes qui hier nous disaient que notre langue Kabyle était un dialecte et non une langue. Ils ont voulu nous minorer, nous devons résister. Si on se tait ils vont nous gommer disait le rebelle Matoub.

  5. A’ partir du moment que le Berzidan actuel colporte la meme idée de l’Algéristan, à savoir que l’Etat est fondamentalement arabe, c’est à dire la langue arabe restera langue d’Etat et Thamazight langue officielle, ce qui signifie parlez kabyle chez vous mais avec l’Etat vous devriez vous procurer l’habille mental arabe pour rentrer dans le role de citoyen. La constitution dit clairement que « personne ne pourra changer le statut de Thamazight, ce qui introduit l’impossibilité de la changer ultérieurement, donc c’est codifier l’arabe comme unique langue d’Etat. Donc c’est un choix sociétal clair assumé. Désormais il n y a plus de place pour les doutes.
    Une belle compression de soi. celle d’assimiler l’idée que l’universel pour les Kabyles – quoi qu’on dise c’est juste en Kabylie où on tient aux valeurs Amazigh- passera par l’arabité. C’est benbadis, boumediene qui continuent à nous etre infligés. L’excuse technique qui voudrait que la langue Amazigh ne serait pas appliquée nul part. Qu’on me dise pourquoi les turcs n’adoptent pas l’arabe langue d’Etat vu qu’ils gagnent beaucoup de millairds dans les pays arabes. Une langue d’Etat c’est plus la personnalité pays qu’elle repand, et Macron quand il fait son discours au Liban il le faisait en Francais de meme Trump qui est l’allié meilleurs des saoudiens ne parle pas arabe avec ses homologues arabes….
    En terme politique tout ce qui est objet de nuance est à conjuguer en négatif. Il est impératif non seulement de boycotter mais de manifester en masse contre cette tournure plus grace de toutes vu qu’elle passe pour progrès. Oui je suis pour une désobeissance civile tant que la mystification est entretenue.

    • J’apprends que le gouvernement distribuera des milliers de logement le meme jour du vote. C’est le jeu des 3 cartes. La truffe est organisée de facon que les files d’attente devront passer pour des files de votants. Un crime politique

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici