Acharnement contre les kabyles

6
La reression en Kabylie
La reression en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Après la campagne contre l’amazighité et ses symboles, menée depuis plusieurs semaines surtout après l’annonce de la date de la révision constitutionnelle, on assiste, ces derniers jours, à ce que d’aucuns qualifient d’acharnement contre les kabyles.

L’épisode le plus récent de cet acharnement n’est autre que l’arrestation de l’ex-député Khaled Tazaghart survenue samedi 26 septembre sur le territoire de Bgayet, en revenant d’une marche ayant eu lieu à Kherrata et à laquelle il avait pris part. Une arrestation qui a suscité une vague d’indignation très large ainsi qu’un élan de solidarité somme toute prévisible de la part de plusieurs militants et personnalités ainsi que de citoyens des quatre coins de la Kabylie. Avant cela, il y a eu la levée de l’immunité parlementaire sur Mohcine Bellabas, député et également président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD). Quelques jours plus tôt, la tenue du conseil national de ce parti a été interdite par la wilaya d’Alger qui a refusé de délivrer l’autorisation qu’impose ce genre de rencontres.

Auparavant, c’est une rencontre culturelle qui a été interdite à Bgayet avec l’arrestation (suivie de leur libération) de membres d’un café littéraire ainsi que de la présidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA). Ceci, sans compter les dizaines de manifestants kabyles qui sont actuellement emprisonnés. Que se passe-t-il au juste ? Pourquoi au moment où le pouvoir devrait plutôt investir toute sa stratégie et son énergie à apaiser les esprits afin de pouvoir tenir son référendum pour le changement de la Constitution, il semble plutôt faire le contraire en attisant le feu. Ces pressions ont tout l’air d’être synonyme de provocation. Veut-on susciter une réaction énergique dans les quatre coins de la Kabylie ? Si c’est le cas, quel est l’objectif visé par une telle machination ? Ou bien s’agit-t-il juste d’une diversion ?

Tenter d’amuser la galerie pour distraire l’opinion sur des sujets qui pourraient s’avérer plus importants et décisifs mais qui pourraient être sources de problèmes beaucoup plus importants ? Difficile d’apporter une réponse précise à de telles questions quand on connait l’opacité totale qui caractérise le pouvoir algérien et sa gestion des affaires de la République.

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. A ceux qui critiquent ( nous adorons cela nous les kabyles) Khaled je vous invite à l’écouter parler à l’APN.
    C’est un homme à respecter et à soutenir. Je suis personnellement indépendantiste et j’ai un grand respect pour lui.

  2. Bien fait pour sa geule cest les lui qui manipule les pauvres kabyles moutons de vgayet pour les pousser dans les bras de zitot le terroriste et abou karim boubou larabo islamiste.

  3. La seule question qui le tracasse c’est pourquoi le régime a déraper je veux dire avant la situation était calme et amicale alors pourquoi le régime a pris cette décision qui a merder ( empirée) la situation ?c’est vraiment bête.

  4. j’ame bien le député khaled tazagart c’est un monsieur il ne mache pas ces mots il lute pour sa kabylie qu’aime tant lui au moin à des c.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici