Bgayet : Khaled Tazaghart en prison pour une année

4
Khaled Tazaghart
Khaled Tazaghart

KABYLIE (TAMURT) – L’ex-député et ex-militant du FFS et du Front El Moustaqbal dans la wilaya de Bgayet, Khaled Tazaghart a été condamné à une année de prison ferme. Ce verdict inattendu a provoqué une grande vague d’indignation en Kabylie où personne ne s’attendait à un tel retournement de situation.

La situation risque de se corser dans les jours à venir. Au vu des réactions provoquées par la condamnation à une année de prison ferme de Khaled Tazaghart, on s’attend à ce qu’il y ait des actions d’envergure prochainement car, selon les différentes déclarations enregistrées dimanche, cette peine de prison ne peut pas rester sans « suite ». Parmi les réactions, il y a celle de Djamel Zenati. Ce dernier a déploré le fait que Khaled Tazaghart ait été condamné à un an de prison. « Plus grave, souligne Djamel Zenati, l’exécution est immédiate alors que le jugement n’est pas définitif. C’est l’Etat hors la loi. L’Etat chikour. Il écrase et humilie sans retenue. Comment ose-t-il agir de la sorte après des mois de mobilisation citoyenne d’une ampleur sans précédent dans l’histoire du pays ».

Djamel Zenati ajoute : « D’où tire-t-il cette assurance, cette arrogance et ce sentiment de superpuissance et d’invincibilité ? La question mérite débat. La société doit en urgence se regarder en face, interroger ses failles et défaillances. Elle doit le faire loin du triomphalisme, du populisme et surtout, rompre avec la complaisance, l’anti-chambre de la complicité. C’est le moment de la grande clarification. Il y a lieu de réfléchir sérieusement à la possibilité du changement ».

De son côté, Arezki Ait Larbi, figure de proue du printemps berbère d’avril 80 a souligné : « Un an ferme pour Khaled Tazaghart, avec mandat de dépôt à l’audience. « L’Algérie nouvelle » s’installe dans l’agression liberticide. Une seule alternative : se soumettre ou résister ». Des centaines d’autres réactions ont dénoncé la condamnation à une année de prison ferme de Khaled Tazaghart. Parmi les personnes ayant réagi, on retrouve des hommes de culture, des militants, des citoyens à titre individuel, des journalistes, des avocats…

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Le régime avait utilisé les ladites députés maintenant le vieux nouveau régime (toujours ça tourne autour du fln) n’a plus besoin deux (30$ le baril) surtout ceux de la kabylie tous seront enfermé!

  2. Khalled tazaghart a cru en l’Algérie nouvelle, celle du hirak, comme il a cru sauver l’Algérie en participant durant deux décennies a la chambre d’enregistrement (apn), modèle inédit d’imposture et d’indignité. On attend de voir les hirakistes d’alger et d’ailleurs venir le soutenir

    • Peut-être qu’il va maintenant se rendre compte qu’il est temps de rejoindre le combat pour sa vraie patrie, LA KABYLE. Je le lui souhaites.

  3. D’abord, mon soutien total à Khaled ami et compagnon de lycée, à Akbou. Cette décision de l’injustice algérienne est révoltante mais pas surprenante. Khaled est algérianiste mais néanmoins défenseur acharné de Tamazight et il mérite le respect. Si vous aviez tous rejoint le mouvement indépendantiste t uni vos forces pour le bien de la KABYLIE uniquement, aujourd’hui ce pouvoir chikour vous respecterait mieux. Vous avez choisi l’Algérie alors maintenant tous les khawa khawa devraient manifester pour vous soutenir.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici