Tizi Ouzou : les propriétaires de bars observent un sit-in

2
Campagne de fermeture de bars en Kabylie
Campagne de fermeture de bars en Kabylie

KABYIE (TAMURT) – Les propriétaires de bars, exerçant dans un cadre légal, ont observé ce mercredi un rassemblement de protestation devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou afin de demander que les autorités leur délivrent l’autorisation de rouvrir après huit mois d’arrêt de travail.

Cette action de protestation intervient quelques jours après une autre similaire qui a été observée par les propriétaires de bars de la wilaya de Bgayet pour les mêmes raisons. En plus des propriétaires des bars, ce rassemblement a aussi vu la participation des gérants des bar-restaurant ainsi que de dépits de boissons alcoolisés (à emporter) en présence de représentants d’organisations locales des commerçants. Ces derniers ont en effet déclaré soutenir les propriétaires de bars dans leur action. Depuis le mois de mars dernier, les bars de la wilaya sont restés fermés suite à la batterie de mesures prises dans le sillage de l’apparition de la maladie de covid-19 et visant à endiguer la propagation de cette dernière. Mais après huit mois de cessation d’activité, les bars sont toujours non-autorisés à rouvrir en dépit du fait que toutes les autres activités commerciales ont repris du service à l’instar des cafés maures et des restaurants.

Les propriétaires des bars s’interrogent sur les raisons qui poussent les autorités à ne toujours pas les autoriser à rouvrir et déplorent ce fait. Lors du rassemblement d’hier, les concernés ont rappelé qu’entre temps, les bars clandestins exerçant illégalement et dans des conditions sécuritaires déplorables, ont proliféré lors de tous ces derniers mois. Ils ont également rappelé que la production des boissons alcoolisées n’a jamais été interrompue tout au long de ces huit mois. Les protestataires ont mis en exergue les pertes financières qu’une telle longue fermeture leur occasionne.

Idir Tirourda

2 COMMENTAIRES

  1. Les bars sont fermes dans la plupart des pays a cause du COVID. En Algerie, le pouvoir en profite pour utiliser l’excuse COVD pour les fermer. Anoter que dans les petites villes de Kabylie, les bars sont ouverts.

  2. Bannir dans notre pensé le mot autorité qui maintient tamurt taqvaylit dans un statut mineure à vie, c’est au gouvernement kabyle de légiférer sur les questions d’actualité pas une autorité illégale, la régence d’alger en l’occurrence !
    7 années de guerre foutues dans lair!!!!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici