Hirak en Algérie : le début de la fin

4
Le Hirak à Oran, vendredi 15 novembre 2019
Le Hirak à Oran, vendredi 15 novembre 2019

TAMAZGHA (TAMURT) – Comme il fallait s’y attendre, le hirak algérien est en train de vivre ses derniers moments. Les masques de certaines figures autoproclamées de ce mouvement sont en train de tomber l’un derrière l’autre. Le dernier à avoir dévoilé son vrai visage est Samir Benlarbi en déclarant qu’il est pour un état islamique.

Ainsi, Après plus d’une année de manifestations régulières, le hirak algérien est devant une réelle impasse. Pis encore, il est en train d’exploser en une infinité de factions. Les figures de proue de ce mouvement sont en train de décevoir tout le monde et plus particulièrement des citoyens de Kabylie qui avaient cru, à un certain moment, que ce hirak allait ramener le changement tant rêvé et attendu. L’heure est désormais à la grande désillusion. Après que Karim Tabou ait tenu un discours au cœur de la Kabylie en langue arabe pour des raisons qui restent à ce jour mystérieuses, un autre animateur connu de ce hirak vient d’annoncer sa couleur politique en l’assumant publiquement. « Je suis pour une république islamique », a affirmé Samir Benlarbi.

Quant à l’avocat Mustapha Bouchachi que l’on a tenté de présenter comme étant le grand sage du mouvement, cela fait longtemps qu’il s’est discrédité aux yeux des kabyles en rendant visite à Ali Belhadj, l’ancien numéro deux du Front Islamique du Salut. La liste des animateurs principaux du hirak ayant déçu est longue. Ceci sans compter le fait que ce mouvement ne cesse de tourner en rond sans assumer clairement des revendications qui seraient à la hauteur des attentes de la population de la Kabylie. En dehors du projet d’indépendance de la Kabylie clairement assumé par ses promoteurs, aucune autre perspective digne des aspirations profondes des kabyles n’est offerte à ces derniers.

Idir Tirourda

4 COMMENTAIRES

  1. Il existe autant de Kabyles que de Kabylie (s) parce que le temps où les Kabyles se reconnaissaient presque dans les mêmes valeurs est révolu. Aujourd’hui il ne sert à rien de voiler la réalité aussi amère soit-elle, il y’ a des Kabyles de toutes les idéologies qui sévissent en Algérie, effectivement ce n’est un secret pour personne qu’il n’ y a pas que des Kabyles indépendantistes mais aussi des Kabyles baathistes, islamistes de tous bords, des francophiles, des opportunistes, des KDS et autres qui vendraient leur âme au diable pour s’assurer les bonnes grâces de leurs bienfaiteurs. Depuis 1962 à ce jour tout un chacun parmi les Kabyles a eu suffisamment le temps qu’il faut pour se positionner dans un camp ou dans un autre et le baathisme pas plus que l’islamisme ne datent pas d’hier pour s’écarquiller les yeux d’étonnement comme si ces virus mortels nous tombaient du ciel du jour au lendemain. Il faut être au mieux crédule ou ignorant au pire débile pour avoir cru un instant que le dit Hirak allait changer quoique ce soit à un système dont la majorité des algériens s’en accommodent plus ou moins selon les catégories sociales. Comme quoi le système de gouvernance en Algérie n’est pas seulement incarné par les tenants du pouvoir mais par l’ensemble des Algériens et ce, consciemment ou inconsciemment. On en veut pour preuve que la matrice idéologique du système qu’est l’arabo-islamisme n’est nullement remise en cause y compris par une bonne partie de Kabyles algérianistes, Les Algériens revendiquent un état civil où tout le monde sait que l’islamisme régnerait en maître absolu des lieux. Depuis quand l’arabo-islamisme s’accommode t-il de la démocratie? La problématique demeure donc Kabylo-kabyle.

  2. Dire que des islamistes ont infiltrés le hirak est une blague ! La majorité écrasante des algériens est acquise à l’idéologie arabo islamiste depuis belle lurette. Certains Kabyles prennent des vessies pour des lanternes et font semblant d’être étonnés de découvrir des islamistes dans les manifestations.

    Le peuple algérien n’est pas différent de ceux d’Iran, Turquie, Arabie Saoudite, Tunisie, Maroc, Syrie, Egypte, Palestine, Irak ou Mauritanie. Le peuple Kabyle, quant à lui, n’a rien à voir avec ceux-là, il partage avec les pays d’Europe occidentale les valeurs de démocratie, de laïcité et de tolérance. Le peuple Kabyle a une Histoire millénaire, il existait sur cette terre d’Afrique du Nord depuis des siècles et des siècles. Comment accepter qu’on lui impose des traditions venues du moyen orient ? ou qu’on lui impose une langue issue du désert d’Arabie ?

    Que des algériens majoritaires en Algérie revendiquent leur arabité c’est leur droit, mais que des Kabyles minoritaires de surcroit osent le leur refuser est un non sens.

  3. Depuis le début, les manifestations ont été infiltrées et noyautées de l’intérieur par des islamistes qui se sont mêlés méthodiquement à la foule des manifestants berbèristes, laïques et démocratiques, et qui semaine après semaine, ont détourné le sens des revendications afin de le récupérer entièrement pour servir leur dessein machiavélique. Ils veulent mettre l’Arabie Saoudite en Kabylie pour la transformer en enfer arabo-islamique.

  4. Voici une preuve de plus que la masse algérienne est liée corps et ame au moyen orient islamique. Quand on a sa propre boussole on emprunte pas des chemins d’autrui. Qu’ils soient islamistes comme le symbole du vendredi le’insinuait ou marocains comme disent d’autres, la Kabylie a ses valeurs pour paramètre et elle ne s’est pas faite éblouir par les drapeau trop bien pliés pour sembler une manif spontannée, au pays , les jeunes netoyaient le jour meme, mais le jour d’après des ordure qui jonchent les murs ne les fait pas bouger. Je suggère le changement de nom. Un nom qui lie l’appendice algeristan à son orient, quoi de plus vrai que le symbole de partage pour l’orient et par l’orient! révolution Kebab. Comme hier les algerois regardaient place Tahrir du Caire plutot que de demander le model politique des Araches – mouvement citoyens-.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici