Bgayet : le village Aguemoun Nath Amar obtient le 1er prix

7
Aguemoun Nath Amar obtient le 1er prix
Aguemoun Nath Amar obtient le 1er prix

KABYLIE (TAMURT) – Le premier prix du village le plus propre de la wilaya de Bgayet a été décerné jeudi 8 octobre 2020 au village Aguemoun Nath Amar, situé dans la commune Taourit Ighil dans la daira d’Adekar. Ce prix a été décerné à plusieurs autres villages par l’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW) de Bgayet.

Le village Aguemoun Nath Amar a donc reçu la somme de 5 000 000 DA en guise de récompense. Le deuxième prix du village le plus propre est revenu au village Zountar (3 000 000 DA) alors que le troisième prix a été octroyé au village Achelouf (Toudja) (2 000 000 DA). Les quatrième et cinquième prix sont revenus aux villages Tala Hiba (Toudja) et Taourirt ( Akfadou) qui ont reçu 1000 000 DA chacun. Par ailleurs, le premier prix du quartier le plus propre a été décerné à « Révolution agraire-Berchiche » situé à El Kseur (2 000 000 DA) suivi de la cité « Les horloges sis à Tazmalt) (1 500 000 DA) et le chef-lieu de la commune d’Ait Smail (1 000 000 DA).

En outre et dans le même sillage, dans la catégorie des villages historiques, c’est le village Kalaa N’Ath Abbas d’Ighil-Ali qui a obtenu la première place avec 800 000 DA, comme récompense, suivi de Seddouk-Oufella (Seddouk): 800 000 DA et Ifri (Awzellaguen) : 800 000 DA. Enfin, concernant les villages touristiques, c’est Djebla qui a obtenu l’unique prix attribué qui représente la somme de 800 000 DA. Il faut noter, en outre, qu’en plus de la subvention de l’APW, la Fondation « Zineddine Zidane » a contribué à ce prix avec des chèques d’encouragement 500 000 DA pour chaque village et quartiers lauréats. Rappelons enfin qu’il s’agit de la première édition de ce prix, lancé par l’APW.

Tarik Haddouche

7 COMMENTAIRES

  1. Par rapport au marasme social et au désastre environnemental global certains tentent comme ils peuvent de se rattraper, de se donner bonne conscience et de se purifier de l’incivilité régnante en ornant les ruelles des villages de quelques pots de fleurs ou de ramassage d’ordures. A quoi bon continuer à faire semblant quand l’essentiel n’ y ai pas, à quoi bon mettre de beaux habilles dans un corps sale.

  2. Cela ne sert a rien toute cette euphorie pour les villages propres quand tous les egouts de la Kabylie sont jetes directement dans la mer ou les gens se baignent ! La ville de Vgayet a une station d’epuration des egouts qui est en panne depuis 20 ans a cause d’une piece detachee! La Soummam est pourrie de Tazmalt a Vgayet , deversant des immondices et des produits chimiques de quelques usines de la vallee . Non vraiment on est cuit, tout est pourrie, tout est faux tout est a refaire.. Une situation horriblement inhumaine, Merci aux Koreishites hommes des caves au pouvoir depuis 62!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici