Aldjia Matoub : la Kabylie en deuil

4
Nna Aldjia
Nna Aldjia

KABYLIE (TAMURT) – Toutes les régions de la Kabylie profonde sont en deuil suite à l’annonce du décès de la mère de Matoub Lounès, Aldjia Matoub, hier, jeudi, dans un hôpital parisien à l’âge de 89 ans. Des centaines de réactions ont été enregistrées partout.

Comme il fallait s’y attendre, les réactions suite au décès de la mère du rebelle ont fusé de partout, de Bgayet, Tizi Ouzou, Tubirets, Boumerdès, de France, du Canada, etc. Les Kabyles et les Amazighs, de manière générale, ont tenu à rendre un dernier hommage particulier à la femme qui a donné naissance au symbole de la Kabylie et de Tamazgha qu’a été et que représente toujours Matoub Lounès même 22 ans après son décès. Des hommes de culture, des artistes, des militants de la cause amazighe et kabyle, des citoyens ont tous été affectés par le décès de Aldjia Matoub.

Sur les réseaux sociaux, la majorité a choisi de publier la photo de Nna Aldjia Matoub avec des textes soit en langue kabyle ou en langue française où chacun tente d’exprimer ce qu’il ressent dans son fond suite à cette mort d’une femme dont le nom s’est confondu avec celui de son fils artiste, poète et militant exceptionnel de la lutte des kabyles pour leur existence et contre la disparition de leur langue et culture. Certains internautes ont choisi de partager des chansons où Matoub Lounès évoque sa mère et lui rend hommage à sa manière.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Toutes mes condoléances.
    La famille Matoub restera à jamais comme une grande famille patriotique qui beaucoup donné à la Kabylie.
    Reposez en paix!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici