Coronavirus : tous les hôpitaux de la Kabylie sont saturés

5
Hôpital de Kherrata
Hôpital de Kherrata

KABYLIE (TAMURT) – L’ensemble des hôpitaux et des établissements sanitaires de la Kabylie sont saturés suite à la hausse vertigineuse qui a été enregistrée, ces derniers jours, concernant le nombre de patients atteints de la maladie de covid-19 et dont l’état de santé, grave, nécessite une prise en charge hospitalière.

La gravité de la situation est telle que le nombre de contaminés se compte par centaines en Kabylie et le nombre de morts par dizaines, quotidiennement. La wilaya de Bgayet a enregistré, à elle seule et en moins de deux jours, 21 morts de patients ayant contracté le coronavirus. Quatorze décès sont à déplorer à l’hôpital Khellil-Amrane alors que les sept autres ont été enregistrés à l’hôpital Frantz-Fanon. Dans la wilaya de Tizi Ouzou aussi, le nombre de nouveaux cas et de morts est plus que jamais alarmant. En 24 heures, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré 95 nouveaux cas confirmés de malades atteints de coronavirus alors que dans la majorité des dairas, les morts dues au coronavirus se comptent par dizaines. Dans la commune de Timizart, un septième décès a été enregistré en moins de 3 jours. Ces chiffres, qui concernent aussi bien Bgayet que Tizi Ouzou, sont des records jamais égalés depuis le début de la pandémie et ils ne cessent de croitre depuis au moins une dizaine de jours.

La gravité de la situation réside aussi et surtout dans le fait que les hôpitaux sont tous saturés. Les directeurs de ces hôpitaux ainsi que les chefs de services et les médecins qui y exercent ont eux-mêmes fait état de cette saturation inédite de tous les espaces dédiés au covid-19 et de tous les autres qui ont été affectés aux malades atteints de ce virus mortel. Dans la wilaya de Bgayet, le coronavirus a fait des morts parmi des personnes très connues dans la région à l’instar du chanteur Tahar Khelfoun ou encore du frère du chanteur Djamel Allam. A Tizi Ouzou, Moh Cherif Hannachi, ancien président de la JSK, les docteurs Melbouci et Djebar en sont les dernières victimes parmi les personnes célèbres. La sonnette d’alarme est tirée quotidiennement mais malheureusement, la population, dans sa grande majorité, ne prend pas au sérieux la maladie de covid-19. Les cafés maures, les marchés et tous les lieux publics sont bondés de monde sans aucun respect ni du port de la bavette ni de la distanciation sociale.

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. Azul. Tous ceci a cause de la fausse indépendance de 1962. Les Kabyles immigré en algerie fréquentes les algériens voilà ce que sa donne des Kabyles algéRIEN, c’est la triste vérité.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici