Tizi Ouzou : des contaminations dans des dizaines d’écoles

0
ecole primaire kabylie
ecole primaire kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Des directeurs d’écoles, des enseignants, des fonctionnaires exerçant dans des établissements scolaires ainsi que des travailleurs et des cadres de la direction de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou ont contracté le coronavirus ces derniers jours. Une situation alarmante qui n’est pas sans engendrer des inquiétudes légitimes.

Le directeur du lycée Krim-Belkacem de Mirabeau est actuellement en plein confinement après avoir contracté le virus. Plusieurs enseignants du même lycée sont aussi atteints de la maladie de la covid-19 mais aucune mesure n’a été prise suite à ces détections et la scolarité se poursuit le plus normalement du monde comme si de rien n’était. Alors qu’aucune des mesures prévues dans le protocole sanitaire n’est respectée en dehors du port approximatif de la bavette.

A l’instar de ce lycée, de nombreux autres ainsi que des collège et des écoles primaires ont enregistré plusieurs cas de malades atteints par la covid-19. Dans la même ville (Mirabeau), une école primaire a été carrément fermée après la déclaration de plusieurs cas confirmés de malades de la covid-19. Dans la ville de Tizi Ouzou et à la Nouvelle Ville, le même constat est à établir. Autant que dans les écoles situées dans l’une des 21 dairas que compte la wilaya de Tizi Ouzou. Les observateurs avisés n’hésitent pas à établir une corrélation directe entre la rentrée scolaire et l’explosion du nombre de cas positifs de personnes ayant contracté le coronavirus.

Dans les écoles de la région, le protocole sanitaire scolaire qui devait limiter la propagation du coronavirus n’est guère respecté ni appliqué par manque de moyens et de discipline. Des enseignants et des parents d’élèves consciencieux ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur les risques que pourraient engendrer inéluctablement la situation actuelle mais toutes les sollicitations de ces derniers tombent dans l’oreille d’un sourd. Les responsables, à tous les niveaux, tiennent un discours optimiste qui est aux antipodes de la réalité du terrain, laquelle est très grave.

Idir Tirourda

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici