Tizi Ouzou, toujours sans directeur de la Culture

4
Maison de la culture, Tizi Ouzou
Maison de la culture, Tizi Ouzou

KABYLIE (TAMURT) – Imposée et désignée par El Hadi Ould Ali, après son départ au ministère de la Jeunesse et des Sports, l’actuelle dame qui occupe le poste de « directrice de la Culture » est intérimaire. Elle n’est, en réalité, qu’une ordonnatrice chargée provisoirement de gérer les affaires courantes, comme les salaires des travailleurs et les affaires administratives.

Mais, le provisoire semble durer dans la wilaya de Tizi Ouzou où le secteur de la culture a été assassiné depuis qu’El Hadi Ould Ali, sans aucun diplôme et sans aucun parcours dans le monde de la culture, a pris les rênes grâce à la bénédiction des Bouteflika qui se sont bien vengés de la Kabylie qui les a toujours rejetés.

Depuis donc la nomination de l’actuelle dame qui occupe le poste en question, le ministère de la Culture ne s’est guère soucié de nommer un véritable directeur de la Culture à ce poste. Un poste stratégique qui est donc officiellement vacant et que l’actuelle indue directrice continue de combler de manière folklorique et médiatiquement. Ce n’est pas le seul poste à demeurer vacant après qu’El Hadi Ould Ali ait placé ses agents, avant son départ. C’est le cas aussi du théâtre régional Kateb-Yacine. Ce dernier est dirigé par un ancien cameraman de la maison de la culture, sans diplôme, dans le domaine théâtral ni aucun parcours. Ce dernier a été bien entendu nommé par le même Ould Ali. Il en est de même du centre culturel d’Azazga qui n’a même pas de directeur et qui est rattaché à la maison de la culture de Tizi Ouzou.

La troupe de Ould Ali, pour avoir la mainmise sur ce centre, lui ont attribué le statut d’annexe. La région d’Azazga ne mérite donc pas un véritable centre culturel digne de ce nom. Les habitants d’Azazga n’ont droit qu’à une annexe de la maison de la culture, selon El Hadi Ould Ali et ses relais locaux.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Directeur de la culture est une entreprise récente, créer pour servir Bouteflika en Kabylie pour mieux arabiser et islamiser et darkiser en plein temps, une conséquence néfastes des évènements meurtrière de 2001, une belle récompense pour le régime au lieux de faire la lumière sur les crimes !

    • L’islam est en kabylie depuis un bon Millénaire, tizi ouzou compte à elle seul 1 tier de toute les mosquée du pays, sans parler que la 2eme confrérie Musulmane du pays est kabyle (40 million de membre dans le monde), donc le « islamiser » est largement de trop, et penser comme ça c’est totalement oublier la culture et histoire passé de nos ancêtres, car s’il y a bien une chose qui à lié toute les tribus kabyle, c’est bien l’islam par excellence (1857, 1871…)

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici