Tamazight, « officielle » mais pas obligatoire

17
tamazight
tamazight

KABYLIE (TAMURT) – Tamazight est une langue officielle en Algérie depuis la Constitution de 2016. Mais l’enseignement de la langue Tamazight demeure à ce jour facultatif et une simple dispense suffit pour que l’élève n’en bénéficie plus. Injustice !

Toutes les matières enseignées dans les écoles algériennes sont obligatoires hormis la langue Tamazight. Même le sport est obligatoire et seuls les élèves souffrant de problèmes de santé avérés peuvent en être dispensés après la présentation d’un certificat médical l’attestant. Mais dans le cas de la langue Tamazight, il suffit au tuteur de l’élève de décider de ne pas vouloir faire bénéficier à sa fille ou à son fils des cours de Tamazight pour que ces derniers étudient toutes les matières sauf Tamazight. Cette situation injuste dure depuis 1995, c’est-à-dire depuis que tamazight a été introduite dans les écoles, en Kabylie seulement faut-il le rappeler. Depuis cette année, Tamazight est, entre temps,

devenue théoriquement langue nationale puis officielle. Mais il s’agit d’une « reconnaissance » factice destinée uniquement à l’opinion internationale. Mais dans la réalité, Tamazight est loin de jouir des avantages accordés à une véritable langue officielle. Vingt-cinq ans après son introduction dans les écoles, la langue tamazight est non seulement facultative, en plus, elle n’est enseignée que dans les écoles de la Kabylie. Plus de 95 % des élèves concernés par l’enseignement de tamazight sont concentrés dans les trois wilayas de Bgayet, Tizi Ouzou et Bouira.

Depuis plus de deux décennies, les enseignants et les inspecteurs de Tamazight n’ont pas cessé de se battre pour que l’enseignement de la langue tamazight devienne obligatoire tout naturellement, mais le pouvoir est toujours resté sourd à cette revendication prioritaire. Donc, Tamazight est, de ce fait, une langue « officielle », selon le pouvoir algérien, mais pas obligatoire. Allez comprendre quelque chose !

Idir Tirourda

17 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi cherchez vous l apprentissage du tamazighit à ceux qui n en veulent pas et qui vous ignorent ?
    Les wilayas kabyles où il est enseigné n ont qu à commencer sa généralisation et rendre l arabe facultatif aussi car ce n est pas la langue des kabyles .
    cette langue arabe utilisé comme moyen d opression et d hegemonie à l égard du tamazight a detruit l intelligence des kabyles et les a aliéné.
    Il faut donc exploiter les textes qui constitutionnalisent cette langue pout qu elle soit officielle en kabylie .Si les kabyles nz font rien il ne faut pas accuser toujours le regime colonial arabo islamique .

  2. Le pourrissement et l’exacerbation des problèmes sont dans l’ADN du Régime militaro-mafieux

    Tant que ce Pouvoir dictatorial tient le pays et préside à ses destinées, il n’y aura ni (toutes les) libertés, ni droits, ni justice, ni équité, ni stabilité, ni paix, ni pluralisme…. rien, oulech, niet ! Comme tout Pouvoir dictatorial, il est là pour dominer, écraser, sévir, se perpétuer …. par la ruse et la force, la propagande et la répression, les mensonges et la coercition, les leurres et l’oppression….

    Ce Pouvoir militaro-mafieux , dominant et dominateur? utilise ses instruments de domination (physique, politique et idéologique :
    – 1) les Organes de répression : Police politique, Commandement militaire, Gendarmerie, Sûreté nationale, Milices armées, Escadrons de la mort, Groupes terroristes…. pour la domination physique (arrestations, emprisonnements, tortures, assassinats, massacres…) ;
    – 2) un champ politique et médiatique à sa botte, fabriqué artificiellement et entretenu par la Gestapo locale : des Appareils ‘ boulitiques ‘ et des Médias soumis et instrumentalisés à sa guise….
    – 3) une ‘ idéologie dominante ‘ (du Pouvoir militaire dominant, je dis), l’arabo-islamisme, une idéologie rétrograde et réactionnaire, mystificatrice et fascisante… Une langue sert à véhiculer une idéologie, c’est le cas de la langue arabe. La langue française aussi porte une ‘ mythologie ‘, la mythologie nationale française, coloniale, néfaste et nuisible, car elle porte tout ce qui nous divise et nous sépare, la fierté (corrélée à la faiblesse, et ce qu’elle implique comme zèles, arrogances, orgueils, mépris, exclusions et rejets (l’autre/autrui considéré comme un ennemi, jamais comme un partenaire), racisme, xénophobie….

    Tamazight, l’Anglais et la Dardja constituent forcément le Ticket gagnant. Tamazight l’unificatrice et fédératrice, et l’Anglais la langue universelle, celle des Sciences et des Hautes technologies… Introduire massivement l’Anglais, généraliser Tamazight et la Dardja (polaire), c’est la solution…

  3. Nous savons tous que rien ne se donne mais s arache. Alors que rest-il quand le pouvoir fait le sourd ? Que reste -il comme moyen de lutte ? Il reste justement une gréve general de la langue arabe, mais la langue arbe seulement, pas les autres matiéres en français et autres langues. Un début de grêvre avait commencé en 1018 contre l’enseignement de l’arabe , mais elle n’avait assez durée comme la gréve des cartables en 1994/95. Alors cette fois, puisque l’obgéctif n’est pas atteint, il faut préparer une gréve sans fin de la langue arabe. Sinon c’est la mort assurée de notre langue. Je me demande où sont c’est artiste qui nous chantent la lutte pour notre langue ou nos droits, alors qu’ils n’ont pas le courage de lancer une gréve jusqu’à l’aboutissement du droit de notre langue soient reconnus au même titre que la langue arabique. Des intellectuels, des ecrivains,; de politiques, etc peuvent faire appel a cette grêve de la langue arabe au niveau de la Kabylie, puisque les autres régions ne se sentent pas concernés.

  4. Il est où ce Kabyle qui pourra appeler et mobiliser les Kabyles pour une grève générale de l’enseignement tant que la langue Kabyle n’a pas pris la palace de la langue arabe dans l’enseignement en Kabylie ? Il est où ce nouveau Matoub qui appellera les Kabyles à une grève générale tant que l’arabisation n’est pas extirpée de la Kabylie ?

    Appeler à la grève générale n’est pas un crime, ce n’est qu’un appel ! Mais il peut venir que d’une personnalité crédible. Une personnalité qui veut le bien de son peuple. Un artiste, un professeur, un homme politique, un homme engagé, un intellectuel…

    Rien de tout cela ? Personne ? Le pouvoir peut dormir sur ses 2 oreilles. Il peut même faire à tous les Kabyles un bras d’honneur. Personne ne bougera alors ? Et les associations ? les comités de villages ? les mouvements de toutes sortes ? Personne ne voit l’utilité d’une grève contre l’arabisation ? Personne n’est gêné de voir ainsi ses enfants se faire bourrer le crâne par une langue inutile qui n’est ni notre identité ni une langue de sciences ? Même les convocations et les documents administratifs en arabe, cela ne gène donc personne ? Une grève serait donc trop demander pour mettre fin à ce déshonneur ?

    • Tout a fait d’accord il est ou le MCB qui a fait appeler a la greve du cartable au passe? Au moins en kabylie les matieres scientifiques devrais etres enseigner en francais.

    • Tu peus appeler a la greve comme tu veus mais avant de le faire, fais sure d’avoir un programe en place pour remplacer celui que tu boycottes. On se rappelle de la greve du cartable qui s’est termine en feu de paille car les meneurs n’avaient pas prevu de cours de remplacement. Faire la greve, cela vas dans le programe du pouvoir qui fait tout pour couler la region.

      • Ne sous-estimez pas les dizaines de milliers de licenciés et de diplômes et de chercheurs et de professeurs de langue berbère qui sont sortis depuis près de 30 ans, depuis la grève du cartable. Ces innombrables lettrés et scientifiques sont à même de mettre en m’aperçois les programmes scolaire du primaire jusqu’à la maîtrise universitaire

  5. Le pouvoir colonial arabo algérien applique avec un certain succès le dicton : wtit ghef alim ad yetsu timzin. En effet la focalisation sur l’enseignement de Tamazight comme langue fait oublier la revendication de l’enseignement de toutes les matières en Tamazight. (On devrait parler de la langue Kabyle car Tamazight est une famille de langues : kabyle, targui, rifain, chawi,…).

    Maintenir les Kabyles dans la revendication minimale de l’enseignement de Tamazight (optionnel ou obligatoire) c’est laisser perpétuer le crime de l’arabisation qui consiste à enseigner les maths, la physique, les sciences, l’Histoire, la géographie, la philosophie, tout cela en arabe pendant les Kabyles pour certains sont heureux de voir Tamazight à l’école et pour d’autres avoir l’impression de lutter en revendiquant un statut non optionnel !!

    Le pouvoir colonial arabo algérien qui ne la rend même pas l’enseignement littéraire obligatoire veut rendre impossible et même inaccessible l’enseignement des matières scientifiques et sociales en langue Kabyle. Il veut formater les têtes kabyles de tels sorte qu’elles ne puissent même pas imaginer un tel enseignement. La preuve c’est que en ce moment les Kabyles (et beaucoup d’entre eux) ne voient comme objectif que de rendre obligatoire l’enseignement littéraire de notre langue.

    Quand on est colonisé même dans le cerveau on se fixe un objectif minimum comme l’a voulu et l’a programmé dans ses laboratoires le pouvoir colonial.

    Est ce que le fait de rendre obligatoire « Tamazight » à Souk Ahras est notre objectif ? Ou bien c’est de faire de la langue Kabyle en Kabylie la langue de l’administration, la langue de la Justice, la langue de l’enseignement : c’est à dire permettre à nos collégiens et lycéens de suivre leur cursus scolaire (les différentes matières) en langue Kabyle quand c’est possible et en langue européennes quand le Kabyle n’est pas encore prêt. Est ce que notre objectif n’est pas de mettre fin définitivement à l’arabisation qui ne mène nulle part : ni notre identité, ni une langue de sciences.

    Quand est ce que les Kabyles essuieront la honte qu’ils portent sur leur front ? quand est ce qu’ils pourront mettre fin au traumatisme que subissent leurs écoliers qui sont obligé de se soumettre à une langue étrangère imposée au lieu et place de leur langue maternelle ? Ce déshonneur, il n’ y a que les Kabyles qui le subissent : aucun enfant du monde libre et même les enfants algériens ou palestiniens ne subissent une telle torture, leurs enfants entament leur scolarité dans leur langue maternelle…

    Les Kabyles qui parlent de NNif et de Lherma sont en réalité mis à genoux par le pouvoir colonial arabo algérien qui leur enlève même leur langue de leurs papiers d’identité. Faire les fanfarons pour démocratiser l’algérie prouve que le ridicule ne tue pas.

    • Noa vas y donne l’exemple a mis’ t murt . Soyons sérieux , je comprends que parfois on cède au découragement mais Il ne faut pas réagir ainsi sous le coup de l’émotion. Cela fait deux mille cinq ans que nous sommes envahis et tu veux qu’en une ou deux générations on efface toute l’ardoise . Ne rêve pas .Cela prendra beaucoup de temps, bien au delà de notre brève vie . Il n’y a pas d’homme providentiel tant qu’il ne se trouve pas de vrais hommes pour le suivre. Et puis le système digne d’Orwell éteint dans l’oeuf la moindre étincelle avec les moyens considérables à sa disposition . Mais L’idée fait son chemin bien ancrée en nous et la mémoire collective et qu’importe si nous parlons des langues étrangères comme ici . Le jour viendra où le mensonge obscurantiste de l’arabisme ne pourra plus tromper son monde et les gens se retourneront vers la seule alternative viable que nous représentons. Le combat ne fait que commencer et si nos prédécesseurs ont été dupés car ignares , ce n’est plus le cas pour nombre d’entre nous et jour après jour nos troupes grandissent , doucement mais sûrement.

  6. L’arabe est une langue importée et surtout imposée aux populations autochtones du pays artificiel post-colonial Algérie, par les confiscateurs arabo-islamistes du pouvoir qui aurait dû revenir de droit aux berbèrophones. L’arabe dit « arabe littéraire » n’est même pas originaire d’Afrique du Nord, elle trouve ses origines parmi les tribus bédouines d’Arabie. Tandis que l’arabe dit « arabe dialectal » souvent parlé dans les villes du littoral est originaire du Liban, c’est le phénicien ou l’araméen la langue que parlait aussi Jésus (Aissa).
    Alors que Tamazight est la langue ancestrale et originelle des populations autochtones berbères de Numidie, en fait c’est l’algérien. Donc on peut dire d’un kabyle kabylophone qu’il parle l’algérien.

      • IL l’est devenu par la force des choses comme l’arabe apportés par l’envahisseur. La preuve , tu t’exprimes bien en Français .Alors si l’arabe a sa place en Afrique , le français aussi .

      • Pire encore, les nôtres veulent nous faire passer le ‘ modèle français ‘ comme un ‘ modèle de référence universel ‘. Ce qui est complètement faux, aberrant et grave, nocif. Alors, sur le plan pratique, il est dépassé depuis plusieurs décennies. Et sur le plan politique, le genre de croyance ou prise de position agit comme un repoussoir, un répulsif. C’est nocif et nuisible car il nous divise, nous sépare, nous isole et nous discrédite.

        La langue arabe ‘ véhicule ‘ l’idéologie fascisante et mystificatrice qu’est l’arabo-islamisme, mais aussi la langue et la culture française portent une ‘ mythologie nationale ‘ désastreuse et toute aussi néfaste, car elle ‘ porte ‘ tout ce qui nous divise et nous sépare, la fierté (corrélée à la faiblesse), et ce qu’elle ‘ implique ‘ comme zèles, arrogances, orgueils, mépris, exclusions et rejets (l’autre/autrui considéré comme un ennemi, jamais comme un partenaire), racisme, xénophobie…. Lire ‘ Le mythe national…. de Suzanne Citron-Brumbach, Editions de l’Atelier ‘

        Les tenants et diffuseurs de ce positionnement d’aliénation et de division, qui veulent nous soumettre à l’ex Puissance (néo) coloniale et impériale, sont des extrémistes entretenus et instrumentalisé par le Régime militaire, instrumentalisés par la Gestapo des Généraux décideurs, qui utilisent la ‘ question idéologique ‘ (cultures, cultes, confessions, etc.) pour parvenir en permanence à la ‘ division totale ‘, la division ajoutée à la répression permettent alors d’allonger leur ‘ système dictatorial militaire et mafieux ‘….

        Tamazight, l’Anglais et la Dardja constituent forcément le Ticket gagnant. Tamazight l’unificatrice, fédératrice et rassembleuse, et l’Anglais la langue universelle, celle des Sciences et des Hautes technologies… Introduire massivement l’Anglais, généraliser Tamazight et la Dardja (populaire), c’est la solution…

        • La langue de Voltaire et des Lumières n’a rien de xénophobe. Si vous voulez confondre la France et sa langue, sachez qu’elle a inventé les droits de l’homme, le droit d’asile qui est antinomique de la xénophobie. Le Français c’est la langue des arts, de la littérature, de la culture universelle et des sciences. Ce ne sont pas les périodes coloniales et celle de la collaboration qui feront oublier la philosophie des Lumières, la langue française est perçue ainsi de tous les peuples civilisés.

          Ce que nous souhaitons c’est n’avoir le Kabyle comme seule langue officielle et pour le reste la Kabylie démocratique permettra à chacun d’apprendre la langue de son choix, ceux qui veulent apprendre l’anglais grand bien leur fasse, ceux qui veulent la dardja pourquoi pas, le français aussi.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici