Abane Ramdane : « El Moudjahid » récidive

4
Abane Ramdane
Abane Ramdane

KABYLIE (TAMURT) – Décidément, le mensonge et la désinformation n’ont pas de limites. Le journal algérien « El Moudjahid » continue de mentir aux algériens même quand il s’agit de vérités connues de tous.

En effet, dans le cadre de la commémoration du 63ème anniversaire de l’assassinat de Abane Ramdane, des articles de presse ont été publiés comme chaque année dans tous les journaux pour évoquer cette personnalité. Mais il se trouve qu’au lieu de parler d’assassinat de Abane Ramdane, le journal « El Moudjahid » n’a pas hésité à écrire encore une fois « mort de Abane Ramdane ». A aucun moment, le mot assassinat ou meurtre n’y parait. Pour rappel, après l’assassinat de Abane Ramdane, le journal « El Moudjahid » avait écrit en décembre 1957 que Abane Ramdane était tombé au champ d’honneur. Soixante-trois ans plus tard, alors que la vérité concernant cet assassinat politique a éclaté au grand jour, le même « El Moudjahid » n’ose pas écrire cette vérité et il parle de mort de Abane Ramdane. Il en est de même d’ailleurs de pas mal d’autres médias algériens ainsi que des chaines de radio et de télévision.

Il s’agit, pour ces organes de presse, d’écrire une histoire officielle bien que truffée de mensonges et de contre-vérités. Les jeunes générations, très peu portées sur l’histoire d’ailleurs, pourraient croire ces balivernes et en faire des vérités en lieu et place de ce qui s’est réellement passé. Tout le danger de la falsification de l’histoire est là. Avec de telles pratiques, on risque de faire des véritables héros des « traitres » et des traitres de vrais « héros ».

Idir Tirourda

4 COMMENTAIRES

  1. Ça existe toujours En Moudjahid ? Avant on n avait pas le choix , d ailleurs les Algériens de plus de 50 ans ( ma generation) commencent un journal en français tjrs à la derniere page , heritage du temps oû on lisait d abord le sport , les annonces et ……on le jette sans voir la plupart des pages avant.

  2. Ce journal cree par une Kabyle pendant la revolution est devenu un torchon arabo-islamiste dont les promoteurs connaissent la chanson des nazis : si tu repetes et repetes un mensonge, apres quelques temps les gens vont croire que tu dis la verite .

  3. L’hypocrisie est la deuxième peau du régime. Plus recemment un membre du fameux trio-Brisidentiel avait redit la meme chose puis se réavaler de nouveau à savoir que Abane « serait traitre ». C’est au nom des « vakeurs » arabes et islamiques que les oulèmas applaudissaient boumediene le criminel qui fit 500 morts en 63 en Kabylie. Dans la foulée, le FFS-RCD rejoindront la « oumma » et son parloir d’Alger et sa tradition des quotas. Tamazight subordonnée à la lìEtat arabe formaté par la jurisprudence islamique est l’ignoble contrepartie de nos démocrates- FFS-RCD on du avaler. De loin moins grave que ce que nous est prospécté est rien moins que l’assimilation par islam interposé.
    Morale, il y eut bien lutte de libération du colonialisme mais vite un autre système colonial s’en est emparé de la libérté, c’est ce qui arrive à toute lutte dans un contexte faible culturellement et donc laissé des fissures dans l’analyse politique avant d’engager une guerre. On peut vaincre militairement mais si votre vision n’est pas centrée sur les valeurs endogènes lesquelles à leurs tours devraient rayonner et irriguer les actes politiques vous risquez de suivre des tangentes externes.
    Un peuple peut subir des amputations générationnelles et manquer d’accumulations de savoir, ce qu’a enduré la Kabylie des siècles durant. A’ présent elle comble ce vide et comme pour les grandes démocratie revoit le passé pour corriger la tendance. Plus jamais de compromis sur l’identité et valeurs profondes. Un dieu qui ne parle pas votre langue est un faux dieu et sert à vous museler, par contre bienvenue à toute religion qui n’a pas besoin d’occulter notre histoire pour pouvoir exister.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici