Voeux de l’URK pour 2021

2
Vœux de l'URK pour 2021
Vœux de l'URK pour 2021

KABYLIE (Communiqué) – En Kabylie, l’année 2020 s’est achevée par une recrudescence inouïe de la répression. Pour le peuple kabyle, il est quasiment impossible de croire à un autre projet à l’exception de celui de la libération de la Kabylie du colonialisme algérien.

Pour avoir refusé de participer à l’élection présidentielle algérienne en décembre 2019, la Kabylie a vécu une année 2020 ponctuée par de terribles descentes punitives des services de sécurité algériens. Hier, encore, plusieurs indépendantistes kabyles, ont été arrêtés à Bgayet. L’Etat algérien ne veut pas que les Kabyles se solidarisent avec leurs frères convoqués devant les juges pour avoir participé en 2018 à un rassemblement de soutien à feu Dr Kamel Eddine Fekhar. En réalité, cette répression fertilise la demande d’indépendance de la Kabylie.

L’année 2021 s’annonce comme l’année qui confirmera la prédominance des mouvements indépendantistes, le MAK-ANAVAD et l’URK, en Kabylie. Les autonomistes et autres souverainistes connaîtront une certaine « agitation » qui durera le temps d’une reconfiguration politique provoquée par le retour et le repositionnement de certains acteurs kabyles sur la scène politique algérienne. Elle sera, l’URK le souhaite, l’année qui verra la Kabylie amorcer des débats sereins et paisibles engageant son avenir tout en sachant qu’aucun peuple à la remorque d’un autre ne peut prétendre à la prospérité.

L’URK vous souhaite une excellente année 2021. Une année qui verra la Covid-19 reculée devant les prouesses de la médecine et la libération de tous les militants politiques et d’opinion en Kabylie et dans le monde.

Lyazid Abid, Porte-parole de l’URK

2 COMMENTAIRES

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici