Kabylie : l’indépendance ou l’islamisme

8
Les islamistes algériens
Les islamistes algériens

KABYLIE (TAMURT) – La montée vertigineuse du phénomène de l’islamisme radical, qui n’épargne pratiquement aucune contrée de la Kabylie profonde, ajoutée à l’arabisation qui devient également effrénée, font qu’il devient impérieux à la Kabylie de prendre son destin en main.

L’annonce récente de la réalisation de plus de 230 nouvelles mosquées dans la seule wilaya de Tizi Ouzou reflète, si besoin est, la volonté déterminée et incontournable du pouvoir algérien, à islamiser encore davantage le pays kabyle. Ceci s’ajoute au maintien de la fermeture des bars et des débits de boissons alcoolisées depuis presqu’une année alors que les autres commerces similaires ont été rouverts, à l’instar des cafés maures et des restaurants. Il y va de l’avenir de la Kabylie authentique. Il ne reste plus rien à espérer des représentations politiques traditionnelles de la Kabylie que sont le FFS et le RCD. Ces partis démontrent de plus en plus qu’ils ne font que suivre fidèlement la feuille de route tracée initialement par le pouvoir arabo-islamiste algérien.

Même au regard des programmes diffusées par la chaine de télévision publique dite Amazighe (TV4), il s’avère que son objectif n’est finalement que de contribuer sournoisement et largement à ce travail d’islamisation de la Kabylie. La majorité écrasante des programmes diffusés par cette station de télévision sont d’inspiration arabo-islamique sans compter le nombre de programmes quotidiens qui sont diffusés tout simplement en langue arabe à l’instar du très long journal télévisé de 20 heures en langue arabe, intégré d’office dans la grille des programmes de la « TV4-amazighe ». Ce plan d’arabisation et d’islamisation de la Kabylie se reflète en outre à travers la diffusion de plusieurs journaux parlés quotidiens sur les ondes des chaines de radios locales de Bgayet et Tizi Ouzou.

Mais le segment le plus grave et dangereux de cette machination réside, bien entendu, dans les programmes scolaires officiels de l’école algérienne, dispensés dans les établissements de la Kabylie. Ces programmes sont tout simplement des logiciels visant rien moins que de formater les citoyens kabyles, selon la même feuille de route islamistes et arabe. La disparition de la langue kabyle n’est désormais pas la seule menace qui pèse sur la Kabylie. Toute la société kabyle, dans sa laïcité, sa tolérance, sa modernité ainsi que son authenticité, est menacée. La seule lueur de solution et d’espoir qui se profile pour l’instant pour barrer la route à ce danger, qui constitue une question de vie ou de mort pour la Kabylie, est et demeure l’indépendance de la Kabylie.

C’est le seul projet porteur d’espoir car clairement et courageusement assumé par ses promoteurs. Tout le reste n’est qu’une perte de temps qui pourrait s’avérer fatale pour la Kabylie et le peuple kabyle.

Idir Tirourda

8 COMMENTAIRES

  1. Le vernis araboislamique ne tient que parce que que le régime est là pour l’entretenir à coups de milliards et son clientélisme. Rien d’autre si ce ne sont chimères et intérêts bien calculés y compris dans la masse qui craint les vrais changements sociétaux pour des causes d’intérêts déguisés en religion et que le régime entretient avec ferveur (par le biais de l’école , médias , mosquées radicalisées etc…) .N’oublions pas que l’émigration n’a plus les mêmes moyens qu’ autrefois d’entretenir la fronde de notre peuple et que la résistance intérieure doit prendre le relais . Ce régime morbide le sait, d’où ses efforts pour enfermer la population dans un carcan idéologique resserré ,mais les moyens dont il dispose s’amenuisent et à terme la nature reprendra ses droits . Les constantes de notre peuple sont toujours là tapies dans un coin, et attendent leur heure , même après des siècles d’esclavage culturel .Lorsque ce système déliquescent disparaîtra le géant aux pieds d’argile s’effondrera d’un trait .Les masques et faux semblants disparaîtront. Il nous faudra accepter certains changements pour être dans l’ère du temps, après tant de siècles d’immobilisme . Mais quoi qu’il en soit , Patience et longueur du temps font plus que force et rage .

  2. Le jour ou j’ai vu et entendu les kabyles manifester avec des slogans en arabe au coeur et dans les villages kabyles sans oublier les femmes kabyles voilees les barbes islamique
    j’avais compris que les kabyles ont opter pour l’islamisme .

    • C’est le DRS qui est derrière cette islamisation de la Kabylie. L’islamisme cache la rente les laics la denoncent. Le choix islamique sert la caste qui apu ainsi subtiliser des centaines de milliards $ des caisses de l’Etat.

  3. Quand je vois les femme en robe kabyle et foulard voile-islamic, et jeune qui s’habillent en abaya orientale, je vois que cest déjà trops tard le tumeur est déjà sur un stade avancé vers la mort de la kabyle.

  4. Tout comme la TV dite Amazigh est une TV arabe bis, l’école est la succursale des mosquées. Que dire des fumeuses « constantes constitutionnelles » qui font de l’arabe et l’islam des impératifs assumés d’office.
    Comme la situation est arrivée au point de non retour avec les extérnalités négatives liées aux deux léaux elevés à tabous.
    L’Algérie souffre de problème identitaire que l mauvaise politique lit comme nécessitant d’une bomme gestion. Mais les valeurs depuis lesquelles on appréhende la discussion sont celles qui ont déterminé le désastre. Si les entreprises ne marchent pas et les écoles produisent des chomeurs ce n’est pas l’arabisation qui est vue comme inadaptée à la modernité, mais la classe politique cherche les élements apparents de la modernité plutot que de s y imprégner. Du coup l’intellectuel ou l’homme sage, qu’autrefois dansnos villages on cultivait, verraient tout de suite la cause motrice.
    La fuite en avant et encouragée avec le fatalisme laissant au hasard de changer les choses, entre-temps la culture s’adapte à cette irrésponsabilité partagée avec une démographie dangereusement augmenter et nous sommes déjà habitués aux boats-people de Kabyles qui meurent en affrontant la mer dans l’espoir d’un ailleurs qui n’existe nul part. Le régime en colon intérieur laisse faire ce qui l’interesse c’est accumuler pour la propre famille. Paradoxalement j’ai lu qu’un mouvement se proposait d’aider les migrants kabyles à fuir leurs terres, c’est à cela que s’est réduite la politique. Il est donc urgent d’avoir une idée d’un Etat qui puisse elever notre peuple au rang des nations responsables.

    • Bonne idee mais il faut avoir une ecole Kabyle en parallele . Ou est elle ? qui vas la financer , l’etablir, ou sont les programmes ?

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici