Tizi Ouzou : le coronavirus endeuille le CHU

0
Rabah KHEDDIM
Rabah KHEDDIM

TIZI OUZOU (TAMURT) – Encore une fois, le corps médical de la wilaya de Tizi Ouzou vient d’être endeuillé par le maudit coronavirus. Cette fois-ci, c’est un élément du corps paramédical du centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed qui vient de décéder après avoir contracté le virus en question.

La nouvelle victime de la maladie de la covid-19 s’appelle Rabah Kheddim. Ce dernier occupait le poste de surveillant médical au Sanatorium de Belloua, dépendant du centre hospitalo-universitaire « Nedir-Mohamed » de la ville de Tizi Ouzou. La victime est décédée hier, mercredi, après avoir contracté ledit virus depuis quelques jours, a-t-on appris. Le nouvelle du décès du regretté Rabah Kheddim a jeté l’émoi et la consternation dans le corps médical et paramédical à Tizi Ouzou mais aussi de toute la population car le regretté était extrêmement estimé pour ses qualités humaines dont tout le monde a témoigné suite à l’annonce de la triste nouvelle. « Il était un homme très serviable et très humain », témoigne l’une de ses anciennes connaissances, très choquée par l’annonce de la mort du défunt.

Il faut rappeler que le nombre de décès parmi les professionnels de la santé dans la wilaya de Tizi Ouzou ne cesse de grimper. Plusieurs médecins et infirmiers sont décédés ces dernières semaines à Tizi Ouzou après avoir été contaminés par le virus corona. Des chiffres officiels ne sont pas disponibles car la direction de la Santé et de la Population a cessé de rendre publics les bilans quotidiens des malades et des décès comme elle le faisait il y a quelques mois et ce, pour des raisons qui restent inconnues.

Idir Tirourda

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici