Matoub est né et il ne mourra pas

3
Matoub Lounès à 4 ans
Matoub Lounès à 4 ans

KABYLIE (TAMURT) – Aujourd’hui, tous les kabyles et les amazighs auront une pensée au rebelle Matoub Lounès à l’occasion du 65ème anniversaire de sa naissance. Matoub Lounès, qui a fait trembler le pouvoir et les intégristes pendant deux décennies, est né le 24 janvier 1956.

Depuis son assassinat le 25 juin 1998 à Tala Bounane, sur la route qui mène vers le village où il a vu le jour, Taourirt Moussa, Matoub Lounès revient au- devant de la scène chaque 24 janvier, date-anniversaire de sa naissance. Des activités commémoratives lui sont dédiées dans les quatre coins de la Kabylie car Matoub demeure le symbole incontournable de la Kabylie et de Tamazgha. Quand bien même les opportunistes de tous bords continuent de le cibler sournoisement afin de tenter de porter atteinte à l’amour infaillible que lui vouent les kabyles, Matoub reste le grand repère de ces derniers qui lui vouent un véritable culte.

Matoub Lounès aurait eu 65 ans aujourd’hui si les forces du mal n’avaient pas décidé de le ravir aux siens alors qu’il n’avait que 42 ans ! Mais ce que Matoub Lounès a réalisé en deux décennies de carrière artistique et de combat contre toutes les formes d’intégrismes et de dictatures ainsi qu’en faveur de son amazighité et de la démocratie équivaut à plusieurs vies. Matoub Lounès est resté dans le cœur de tous les kabyles et des amazighs quel que soit le coin du monde où ils se trouvent. Certes, l’œuvre artistique de Matoub Lounès est importante et indéniable en plus d’être immortelle mais plus que tout, ce sont les idées pour lesquelles il s’est battues inlassablement et pour lesquelles il a sacrifié sa vie qui devraient être une priorité aujourd’hui.

La Kabylie est menacée dans son existence en tant que peuple, culture et identité. La Kabylie s’arabise de jour en jour. L’intégrisme islamique ne cesse de progresser, doucement mais sûrement. « Laisserons-nous cette terre ancestrale aux mains de tristes sieurs qui l’ont plongée dans le chaos ou entre les griffes de ces lâches illuminés ? », chantait Matoub. Cette question et appréhension légitime sont plus que jamais d’actualité.

Idir Tirourda

3 COMMENTAIRES

  1. Tant qu’il restera un Kabyle sur Terre il devra honorer le souvenir de notre plus grand héro , le martyr MATOUB Lounès assassiné par les descendants des envahisseurs araboislamistes.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici