Non à l’arabisation de la JSK !

6
JSK
JSK

KABYLIE (TAMURT) – La mobilisation en guise de soutien au président de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) Cherif Mellal se poursuit inlassablement en Kabylie. Barrer la route aux relais du pouvoir qui veulent avoir la mainmise sur la JSK est désormais une priorité.

Les appels incessants et pressants pour s’unir et pour l’initiation d’actions concrètes visant à protéger la JSK des imposteurs se multiplient. Et ces derniers jours, ce sont les comités de villages kabyles et des associations qui commencent à adhérer activement à cet élan de mobilisation et de solidarité avec Cherif Mellal et toute son équipe. « Mobilisons-nous pour sauver la JSK », est le slogan phare déployé à cette occasion par l’ensemble des parties concernées qui confirment que la Kabylie va connaître une mobilisation générale dans toutes les communes et tous les villages afin de redorer son blason à ce symbole de Kabylie, la JSK.

Ainsi, les comités de villages kabyle, sont invités à rejoindre les initiateurs de cette initiative visant à sauver la JSK qui « est le devoir de chaque kabyle digne ». On évoque de plus en plus l’éventualité de l’organisation d’une marche grandiose pour ce faire. Les mots d’ordre qui seront mis en avant sont : Non aux actionnaires de la honte, non à la clochardisation de la JSK, non à l’arabisation de la JSK, non à la récupération de la JSK et : JSK c’est la ligne rouge.

Idir Tirourda

6 COMMENTAIRES

  1. C est un eternel bis repiteta.le malheur de la kabylie vient toujours des kabyles.les azlef,ait izane avec sa gueule de truand,azouaou et yarichene sont tous kabyles.Ce n est pas le pede de kettal ni les enfants de gaid elfayah qui sont derriere les attaques recurentes contre mellal.il faut une manifestation grandiose avec la presence des femmes pour soutenir mellal qui a certes commis beaucouo d erreurs et non des fautes mais dont la demarche est sincere et inspire le respect.

  2. Le régime ne peut perdurer sans l’arabisation. Ils ont besoin de dominer l’identité Amazigh de l’intérieur avec le controle et chantage économique.

      • Même morte, Tamazight continue de faire peur un peu comme MATOUB, l’ombre de la vérité menace même disparue.
        En ce moment, se sont les Arabophones qui réclament Tamazight, si ça continue la Kabylie ne sera plus la porte parole de Tamazight.

      • Il n’est pas dit. Souvent les 10% bien armés culturellement peuvent renverser ce qui est donné pour perdu. La majorité ne font que suivre ce que l’Etat impose. Mais à présente que l’argent est fini et les vrais arabes refusent ces apprentis arabes, ils ne pourront plus obliger personne de les suivre dans leurs misèrabilisme.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici