Les comités de la honte

3
Les walis en réunion
Les walis en réunion

CONTRIBUTION (TAMURT) – Les walis et les sous-préfets imposés à la Kabylie sont toujours à l’affût d’ingérence dans les affaires de Tajmaat. Ils ont fini par miner la Kabylie par leurs pions et des affairistes sans scrupules qui agissent sans l’ombre d’un doute afin d’accomplir leur sale besogne. Ils installent docilement des comités de villages « fantoches » mais vite contestés par la population.

Dernièrement, ils ont trouvé une autre idée plus ingénieuse en imposant des islamistes de tous acabits au sein de Tajmaat. Certes, ces islamistes ne portent pas de longues barbes ni de Djellaba mais ils occupent la scène d’une manière ostentatoire. Dès leur investiture, ils récitent des versets coraniques et débutent leur projet par des « interdits ». Laenaya du village n’est qu’un souvenir lointain, toutes les valeurs kabyles sont bannies de Tajmaet et créer une atmosphère de désolation et de désespoir.

La charia s’installe subrepticement et les villageois ne se rendent compte de rien, bonne tactique. Ils interdisent la musique et la culture en générale. Les filles et femmes du village portent le voile ostentatoirement et affichent leurs opinions. Les athées et vrais démocrates sont bannis et marginalisés. Pointés du doigt, ils deviennent minoritaires. Ils sont, désormais, livrés à la vindicte populaire. Une deuxième mosquée s’impose et sera construite incessamment en un temps record, gratifié par une grande Zerda où toute la racaille de la direction des affaires religieuses et de la Wilaya de Tizi-Ouzou est invitée. Un tapis rouge sera déroulé et mis à leur entière disposition pour accueillir ces fanfaronnades.

Imeghben « les démocrates » et les laïcs sont désormais des intrus et des mécréants. Ils n’ont aucune parole, deviennent des naturalistes et autres nostalgiques et rêvent d’un monde déjà révolu. Des écriteaux bien calligraphiés ornent les murs du village, les fêtes religieuses sont célébrées grandement. Des sommes faramineuses sont dépensées dans le méandre de l’inculture et de la déraison. Les vieux meurent dans l’indifférence totale, certains jeunes sombrent dans la drogue, la délinquance ou tentent l’exil à la recherche du bonheur.

Les barbus et les salafistes s’invitent et entrent en scène. Ils s’accaparent définitivement de Tajmaet. Les fontaines publiques ornées de motif kabyle sont démolies, Tajmaet se transforme en une grande mosquée avec un logement spacieux pour le nouvel imam. Les femmes du village sont toutes voilées. Les enfants fréquentent désormais la nouvelle crèche où les rudiments de l’histoire islamique et le coran sont enseignés avec ferveur. Le village devient une petite république d’enturbannés rêvant de jeunes vierges chantant à la gloire de l’arabo-islamique.

L’avenir de la Kabylie repose sur son indépendance. Tous ces charlatans n’auront plus leur place dans une Kabylie libre et indépendante.

A. M

3 COMMENTAIRES

  1. les tajmaats (nom arabe!) n’ont jamias inclus des femmes comme membres. C’est une representation de tendnace islamiste des le depart et elle est obsolete. Quand aux islamistes , ils ont le support du regime et des Kds; les des sont pipes en Kabylie
    et mis a part l’autodetermination ou l’independance, la Kabylie est perdue/

  2. Pendant que les kabyles se laissent endormir par les zarbis du ffs et du rcd, la nébuleuse arabo-islamiste se répend inexorablement jusqu’à les anéantir totalement. Je ne comprends pas ce que les kabyles ont encore à espérer de ces kds aux ordres de leurs maîtres imposteurs et illégitimes. Le principal tort des kabyles, c’est de faire confiance à n’importe qui, plutôt que de se prendre en charge eux-mêmes.

  3. Le FFS et le RCD siègent toujours dans le parloir arabe. Sans leurs honteusecaution le régime qui fit des carnages en 63 et 2001 n’aurait jamais osé tant. La logique de domination ne sert qu’à rendre plus forte la volonté d’en découdre avec leurs imams qu’ils voudraient substituer aux élections. La dictature est un tout, le religieux sert comme son ciment. Ne pas oublier que quand la horde criminelle de boumediene assassinait 400 membres du FFS les oulèmas soutenaient le régime nazi d’alger.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici