Bgayet : Grogne dans le secteur de la santé

0
Gève de trois jours des anesthésistes de Bgayet
Gève de trois jours des anesthésistes de Bgayet

BGAYET (TAMURT) – Le secteur de la santé est en ébullition à Bgayet. Plusieurs actions de protestation sont menées par les blouses blanches pour dénoncer leurs conditions de travail précaires et difficiles.

Les anesthésistes observent, depuis hier, une grève de trois jours, pour réclamer essentiellement la revalorisation de leur diplôme et leur promotion de la catégorie 12 à la 13 et de la 13 à la 14, et ce, sans conditions. Ces protestataires exigent également dans leur plate-forme de revendications une couverture juridique durant l’accomplissement de leur mission et demande la création d’un conseil de l’ordre afin de mieux encadrer l’exercice de la profession d’anesthésiste. Pour leur part, les professionnels de la santé publique affiliés au SNAPAP ont organisé un sit-in de protestation pour dénoncer le non-versement des deux dernières tranches de la prime dite « du Covid-19 ». Ils revendiquent également une augmentation des salaires et la permanisation des contractuels.

Par ailleurs, les travailleurs de l’EPSP de Sidi Aïch ont observé une journée de protestation pour s’élever contre le climat d’insécurité qui règne au niveau de cette infrastructure sanitaire. Un médecin en exercice a été récemment victime d’une tentative d’agression par un patient à l’aide d’une arme blanche. A ces conditions de travail précaires s’ajoutent les retards flagrants accusés dans la réception des hôpitaux de Tazmalt et de Souk El Tenine, d’une capacité de 60 lits chacun, et de l’hôpital psychiatrique d’Oued Ghir (120 lits), ainsi que le non démarrage des travaux de réalisation du CHU de Bgayet et du centre anti-cancer (CAC) projeté à Amizour.

Le manque d’infrastructures sanitaires dignes de ce nom et la dégradation de celles qui existent déjà rendent pénible le travail des professionnels de la santé. Dernièrement, six professeurs, recrutés pour former le corps-professoral du CHU de Bgayet, ont quitté la Kabylie vers d’autres régions d’Algérie.

A. M.

Gève de trois jours des anesthésistes de Bgayet

 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici