Gisement minier de Tala Hamza : « L’étude d’exploitation est légère et manque de rigueur scientifique »

0
Gisement minier de Tala Hamza, Bgayet
Gisement minier de Tala Hamza, Bgayet

BGAYET (TAMURT) – Des experts kabyles mettent en garde contre une éventuelle exploitation de la mine de zinc et de plomb de Tala Hamza, un projet relancé officiellement par le pouvoir algérien. La mise en exploitation de ce gisement minier serait catastrophique et dévastateur pour la région, ont-ils affirmé unanimement lors d’une rencontre-débat organisée, hier dimanche, avec les habitants de la région d’Amizour et de Tala Hamza.

Des informations inquiétantes et peu rassurantes ont été révélées concernant l’étude d’exploitation de ladite mine par l’un des experts intervenants lors de cette rencontre. « Nous avons été chargés par des associations pour consulter l’étude d’exploitation de la mine de Tala Hamza au niveau de la mairie. Nous y avons passé quatre heures à éplucher le document, car on ne nous a pas remis la version numérique. Il s’agit d’une étude légère et qui manque de rigueur scientifique », a souligné d’emblée Kamel Aisset, professeur en microbiologie, spécialisé dans les domaines de l’environnement, la santé et de l’agriculture.

Ce scientifique a remis en cause le sérieux du bureau d’étude ayant réalisé cette étude d’exploitation. « Ce document s’apparente à du copier-coller. Sa conclusion ne renferme que cinq lignes pour un document de deux fois 200 pages. Il n’y a pas d’étude réelle sur l’impact de l’exploitation de cette mine sur l’environnement. On a l’impression qu’ils veulent juste envoyer le zinc et le plomb extraits aux multinationales sans offrir aucune garantie. Ce projet conduira à la destruction de nos villages, notre agriculture et entraînera la pollution de nos sources phréatiques », s’est indigné cet enseignant-chercheur en microbiologie à l’université de Bgayet.

En outre, Kamel Aïsset appelle à la mobilisation les élus de toute la région de Bgayet pour faire barrage à ce projet, tout en invitant les experts de ce bureau d’étude à un débat. « Le message que j’adresse à ce bureau d’étude est que l’on ne joue pas avec la vie humaine. Qu’il vienne avec ses experts pour débattre de ce projet », a-t-il lancé.

L’autre élément dangereux dévoilé par cet intervenant est que l’entreprise chargée d’exploiter le gisement minier de Tala Hamza prévoit de traiter les déchets toxiques sur place. « Ils veulent réaliser une digue dans la région pour le traitement des déchets toxiques. Or, nous savons que nous sommes dans une zone sismique. Cette digue peut être détruite par un séisme, ce qui provoquerait une catastrophe, sachant que cette mine génèrera des millions de tonnes de déchets », a-t-il alerté.

Arezki Massi

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici