Bgayet-Séisme : 300 bâtisses et 17 écoles endommagées, la population encore sous le choc

1
Séisme à Bgayet
Séisme à Bgayet

BGAYET (TAMURT) – Le violent séisme de magnitude 5,9 survenu dans la nuit de mercredi à jeudi derniers, vers 01h04, et dont l’épicentre a été localisé à 30 km au large de la côte nord-est de Bgayet (Cap Carbon), a causé d’importants dégâts matériels. Le bilan dressé par les ingénieurs du contrôle technique des constructions (CTC) fait état de 300 bâtisses partiellement endommagées. A celles-ci s’ajoutent 17 autres établissements scolaires ayant subi des dégâts plus ou moins graves. La population, quant à elle, est encore sous le choc.

Les principaux dommages ont été recensés au niveau de la haute ville de Bougie, dont la majorité des bâtisses date de l’ère coloniale. Parmi les dégâts occasionnés, les équipes du CTC ont constaté l’effondrement partiel de bâtisses, des toits et des murs écroulés, des fissures murales, des vitres brisées, etc. Cela fait plusieurs années que l’on parle d’un projet de réhabilitation du vieux bâti, mais rien n’est encore concrétisé sur le terrain.

Concernant le bilan humain, presque tous les blessés admis à l’hôpital (46 au total) ont pu regagner leur domicile après avoir reçu les soins appropriés. Toutefois, la population est toujours sous le choc, notamment celle habitant dans les quartiers de l’ancienne ville. Bien que des familles habitent dans des maisons expertisées et classées dans la zone rouge, c’est-à-dire dont les poteaux et les poutres sont affectés, aucune opération de relogement n’a été lancée.

L’administration algérienne représentée par le wali, et les cinq ministres dépêchés par le pouvoir central algérien sur place, se sont contentés comme d’habitude de promesses. Pourtant, un ancien rapport du CTC, établi déjà en 2018 concernant les dix-neuf immeubles du quartier dit « Plateau Amimoun », sur les hauteurs de la ville de Bgayet, recommande l’évacuation immédiate des familles qui y résident et la démolition de ces bâtisses. Au total 473 familles habitent ces immeubles, la peur au ventre.

Par ailleurs, l’université de Bgayet a annoncé via un communiqué rendu publique le report de la reprise du programme de ses activités pédagogiques, prévu ce dimanche 21 mars, au 28 du même mois. Du coup, les concours du doctorat programmés pour le 20 et 25 mars ont été reportés à des dates ultérieures. Ce report permettrait, selon l’administration rectorale, « de faire un état des lieux des infrastructures ».

Arezki Massi

1 COMMENTAIRE

  1. Azul,
    Dommage….mais hélas c’est la nature et on y peut, sinon de l’aide aux victimes des catastrophes de la nature….

    Je souhaite apporter une remarque face à la transcription de certains mots en kabyle (je dirai au lieu de berbère) face aux lettres utilisées….
    Je verrai les mot suivants comme tel :
    – Tamurt = Thamourth
    -Bgayet = Vgayeth
    I y en a d’autres
    Thanemirth….

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici