Qui veut embraser la Kabylie ?

5
La Kabylie refuse et un Etat policier et un Etat islamiste
La Kabylie refuse et un Etat policier et un Etat islamiste

KABYLIE (TAMURT) – Plusieurs indicateurs et événements laissent croire qu’il y a, quelque part, une volonté de mettre le feu aux poudres en Kabylie. Qui veut embraser la Kabylie en cette période d’extrême turbulence que traverse l’Algérie ?

En plus de la répression qui s’abat sur les manifestants dans les régions de Bgayet et Tizi Ouzou, il y a aussi la convocation de dizaines, voire de centaines de militants, d’élus et de citoyens devant la justice, plus particulièrement à Bgayet. Mais ce qui inquiète encore plus, c’est l’affaire de la JSK qui vient de prendre un virage dangereux avec la tentative de destitution du président du club Cherif Mellal, très estimé dans les quatre coins de la Kabylie. L’assemblée générale, tenue par des personnes dont le profil, à tous les points de vue, s’inscrit en porte-à-faux avec les principes et les idéaux de la Kabylie, est un pas grave franchi dans le sens de la déstabilisation de la Kabylie.

On se demande quelle est l’opportunité de cette AG visant à élire à autre président de la JSK au moment où le club est en train de réaliser des résultats sur le terrain qui rappellent la JSK des années d’or ? Pourquoi ces détracteurs ont-ils choisi ce moment précis ? Qu’est-ce qui se trame, dans l’ombre, contre la Kabylie ? Le fait que la tenue des élections législatives du 12 juin prochain s’avère être une mission impossible en Kabylie, a-t-il un rapport avec ces tentatives d’enflammer la région ? En tout cas, l’affaire de la JSK pourrait bel et bien être la goutte qui fera déborder le vase. Le dérapage, qui pourrait s’avérer incontrôlable, pourrait bel et bien survenir si, par malheur, la justice venait à donner raison aux détracteurs de Mellal.

La suite risque d’être fâcheuse. Espérons, bien entendu, que cela ne se produise pas pour la sérénité et pour le bien de la Kabylie qui ne veut, en aucun cas, revivre un autre printemps noir comme celui de 2001, le souvenir fâcheux et dramatique de ce dernier étant toujours vivace dans les esprits.

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. Il me semble qu’on a là un pouvoir très dangereux qui ne semble reculer devient rien. Focalisé sur le hirak et le marasme économique (risque d’explosion sociale à la clé), son obsession est de faire diversion. Pour cela, embraser la Kabylie détournera les esprits, les médias ne parleront que de ça … Et ce serait faire d’une pierre 2 coups, car profondément raciste anti berbère il trouvera l’occasion de réprimer, de mettre à genoux cette région dont les valeurs, de liberté, de progrès, de vraie démocratie, lui sont insupportables. Comment y répondre ? C’est toute la difficulté. Personne ne sortirait vainqueur d’une confrontation directe et violente. Je crois que nous avons effectivement raté l’occasion en 2001 quand autant de personnes ont été massacrées par ce pouvoir assassin sans que personne ne soit jugé. J’ajouterais, qu’il ne faut surtout pas compter sur les puissances étrangères: on voit bien ce qui se passe en Birmanie, protégée par la Chine et la Russie. Notre pays a su tisser des liens très fort avec les russes et les chinois également. Ils empêcheront toute ingérence même en cas de massacre. On peut exprimer notre horreur, toute le dégoût pour ces pratiques, pour ces gouvernants qui n’ont aucune considération pour la vie humaine, mais encore une fois, que faire ? Baisser les bras, c’est bien entendu exclus. J’espère que des esprits avisés trouveront des solutions, des moyens de résister, de se battre sans violence. Ca commence bien sûr en Kabylie par nous-même: écrivons partout où on peut dans notre langue, que les femmes portent fièrement la robe kabyle, que les gens parlent leur langue et mettent de côté, un temps, les autres langues … Rendons hommage aux disparus, chahids morts durant la guerre, chahids assassinés par leur propre pays … Faisons vivre notre culture. Alertons les médias, les réseaux sociaux au moindre dérapage, ne laissons plus rien passer. Mobilisons-nous à chaque injustice.

  2. La Kabylie doit être debout et comme un seul homme ira vers son propre intérêt et celui des futures générations.
    A force de se courber aux Arabos-fachos-islamos-baathistes, on finira par voir nos enfants dans les marchés d’esclaves des pays du Golfe !!!!
    Les Arabes respectent les plus forts et méprisent les faibles, quand Naima FAYHI a commencé à nous insulter, c’était là qu’il aurait fallu répondre par des actes concrets, fermeture de toutes les mosquées, ensuite fermeture des écoles, …. d’une manière ferme et sans peur !!
    Mais les Kabyles sont prêts à mourir pour une Algérie.
    Il va falloir répondre aux attaques politiques du pouvoir par des réponses pertinentes.
    Les jeunes emprisonnés, Nekiche violé et torturé, les discours de haine des ministres, députés, militaires, les Kabyles essuient les crachats d’un pourvoir prêt à tout, sans oublier les feux, etc….

    Nous sommes coupables de ce qui se passe, quand en 2001 les gendarmes assassinaient nos jeunes, les Kabyles avaient mis en place une plate forme, réponse dangereuse, cela veut dire la Kabyle se considère esclave du pouvoir Algérien, celui qui te tue, tu le tue, point !!!!!
    Tu l’ignores, tu l’évites, tu coupes les ponts avec lui, tu ne lui donne pas des conseils pour être bien !!!!!
    Aucun peuple ne s’est rabaissé comme le fait les Amazighs en général et les Kabyles en particulier.
    depuis 2001, le pouvoir a investi pour islamiser nos enfants et nous aujourd’hui on pleur sur nos propre sort. Nos Kabyles écrit des slogans en Arabes, nos avocats continuent de plaider en Arabe …

    Donc, c’est normal qu’ils continuent à nous détruire, puisqu’ils savent que nous acceptons tout.
    Nous ne somme rien pour eux.

    • Entièrement d accord.jl fallait répondre oeil pour oeil et dent pour dent.on ne lutte pas contre des bandits en brandissant des articles de lois, Si on avait remis z leurs places les journalistes,homme politiques ou tout autre fonctionnaire ayant insulte, menace ou sanctionné injustement un kabyke on en serait pas la.
      Juste une petite digression : une délégation de juifs est partie voir un chef d état major russe pour lui faire part de leur démarche en vue de créer un état d Israël et lors de l audience ils lui ont présentéi le futur drapeau. Il les a regardé et zvec une pointe d humour il dit : » c est bien mais je vois qu’ i, manque un pistolet oulfaham yafham

      • Il n’est pas trop tard, de foncer sinon on aura des millions de Karim TABOU d’ici 20 ans, on prendra la fuite !!!!!
        C’est maintenant ou jamais.
        On doit protéger et léguer une liberté à la futur génération sinon on va au pire

  3. Y aura pas de gradès militaire kabyle ni des grans rèsponssablesdans tous les domaines et secteurs mème en kabylie ni wali ni chefs de daira kabyle . Là maintenant ont attaques la robe la culture la J S K et apprendre l arabe pour les vieilles les logements c est pour les arabes en kabylie alors c est ça zero kabyle

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici