Une nouvelle loi qui exclut tamazight

7
Abdennour Abdesselam
Abdennour Abdesselam

TAMAZGHA (TAMURT) – Il s’agit d’une provocation de plus envers la Kabylie. Une loi qui interdit l’usage d’une langue autre que l’arabe sera validée bientôt par le pouvoir algérien.

Il s’agit d’une nouvelle loi qui impose l’utilisation d’une seule langue (l’arabe) sur les enseignes des commerces, toutes activités confondues. Si cette loi venait à être votée et appliquée avec rigueur, il s’agira bel et bien d’une agression caractérisée contre la langue tamazight, pourtant théoriquement langue nationale et officielle. Cette loi est également absurde dans la mesure où la langue française est naturellement employée partout dans les autre coins de la Kabylie et même ailleurs.

On se demande quel intérêt et quels enjeux, présente une telle loi en ce moment précis, par Kamel Rezig, ministre du Commerce devant le Conseil de la Nation. Comme si le pays n’avait aucun autre problème important et urgent à régler pour se permettre le luxe de s’attaquer à de telles futilités. Si cette loi est votée par le Sénat, il sera imposé à tous les établissements commerciaux algériens de n’utiliser que la langue arabe sur leurs enseignes. Tout commerçant contrevenant sera sanctionné de fait. « Ce projet de loi est anticonstitutionnel et hors la loi puisqu’il s’inscrit en faux de la Constitution qui déclare que la langue tamazight est pourtant une langue nationale et officielle. Si criminalisation il y a, cette loi sera appliquée plutôt à tout contrevenant qui viendrait à piétiner la constitution. Cette initiative ne vise en fait que la région de Kabylie qui ne se laissera pas berner avec de tels agissements irresponsables, provocateurs, hors de tout entendement et raison humaine et dont les conséquences risquent d’être aussi imprévisibles, périlleuses que dangereuses. Ce que nous refusons. Il est à souhaiter qu’un tel projet de loi des plus inattendues n’aboutira pas d’autant que l’Algérie est suffisamment ébranlée et fragilisée sur bien des aspects politiques, économiques et sociaux », estime le militant et écrivain Abdennour Abdesselam, dans une première réaction rendue publique hier.

Idir Tirourda

Sur le sujet, A. Abdenour sur BRTV

7 COMMENTAIRES

  1. Un seul mot d ordre: INDÉPENDANCE DE LA KABYLIE.

    Tout le reste Mr Abdeslam est DISPARITION TOTALE DU KABYLE ET DE LA KABYLIE !

    Nous ne sommes plus en 1980 … 2001 à tracé une rivière de sang entre l Algérie et la KABYLIE. La revendication culturelle est définitivement dépassée, obsolète et même mortelle.

    Respectueusement vôtre.

    Arezqi

  2. Les mercenaires Arabistes savent ou ils vont, ils ont leur feuille de route de la league Arabe, quand aux Kabyles continuez d’envoyer vos enfants apprendre l’Arabe dans nos villages.

    bon dodo, seul peuple qui donne tout pour leur maîtres, nous sommes esclaves depuis plusieurs siècles.

  3. La finissante Algérie, dans ses derniers soubresauts, nous donne la preuve par neuf que l’officialisation de Tamazight n’est que poudre aux yeux. Dans les « territoires occupés », Israël n’a pas fait autant: les enseignes sont en arabe, langue présente d’ailleurs sur les enseignes même en …Allemagne. La Kabylie, dans son dernier virage vers l’indépendance, ne se sent pas concentrée par ce non-évènement !

    Pour revenir aux propos tenus par Abdenour Abdeslam, je suis loin de partager son interprétation (et encore moins sa vision sur la Kabylie, qu’il réduit à une région !) qu’il s’agit d’une provocation de trop : Le rejet de tout ce qui relève de l’amazighité est dans le meilleur des cas la seconde nature des Algériens, qui n’aurons de répit que lorsque le dernier berbérophone aura rendu l’âme !

    Quant à BerbèreTV, le pyromane-pompier, la médiocre chaîne, qui avec excès de zèle contribue à l’arabisation de la Kabylie voudrait bien verser aujourd’hui des larmes de crocodile ! Quelle hypocrisie ! La Kabylie indépendante reconnaîtra les siens et jugera tous les collaborateurs !

  4. Si cela continue bientôt il sera carrément interdit de parler Kabyle en Kabylie .Le régime bananier arabiste ne sait plus où donner de la tête contre sa bête noire la Kabylie rebelle , la région qui met en branle son pouvoir .Voilà ce qui arrive avec des truands au pouvoir ! En Kabylie Il faut boycotter la langue arabe plutôt et mettre en quarantaine tout magasin avec une enseigne en arabe , oeil pour oeil et dent pour dent c’est le seul langage qu’ils comprennent .

  5. La Barbarie dans tous ses états!
    Commencez par le boycott actif de toute élection, ensuite boycott de tout produit dont la publicité est en arabe ne regardez jamais les TV arabes ni acheter de journaux en arabe.
    Mais le plus important c’est s’organiser politiquement contre l’arabisation outrancière de l’administration et de l’Etat. Le régime illégitime ne peut plus compter sur notre passivité.

  6. Des lois incohérentes et debiles faites par par des pseudo ministres irresponsable et illégitimes voir hors la loi dirigée contre la Kabylie et les kabyles.
    C’est les vieilles stratégies de ce pouvoir en place en fin de parcours qui veut ramener les problèmes politiques sur le terrain de la question identitaire pour plaire aux arabophones et aux islamistes afin de construire une alliance contre la Kabylie pour casser le mouvement de protestation pour le changement radical véhiculé essentiellement par les kabyles.
    Son but est d’affaiblir ce mouvement par la division et jouer sur la fibre linguistique et identitaire.
    Ce pouvoir devient de plus en plus dangereux pour la stabilité du pays .
    Il est incapable d’apporter du changement pour le pays , il fait ces derniers temps que des lois porteuses de violences et d’injustices.
    Il faut appeler à la désobéissance vis à vis de cette loi et attaquer ce ministère devant les tribunaux pour ostracisme envers notre langue ancestrale qui est pourtant reconnu par leur constitution.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici