Ath Yanni : salon du livre « Mouloud Mammeri »

3
Statut de Mouloud Mammeri à At Yenni
Statut de Mouloud Mammeri à At Yenni

KABYLIE (TAMURT) – L’activité culturelle et plus particulièrement littéraire reprend de plus belle, un peu partout, en Kabylie avec l’annonce de la tenue de plusieurs évènements dont certains sont de dimension importante. C’est le cas des salons de livres.

Ainsi, la localité d’Ath Yanni abritera désormais un salon annuel du livre portant le nom de l’écrivain et chercheur en littérature et linguistique berbère, Mouloud Mammeri. La première édition du salon du livre « Mouloud Mammeri » aura lieu les 8, 9 et 10 avril prochain. Cet événement qui réunira des éditeurs et des écrivains des quatre coins de la Kabylie, est organisé par la direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya de Tizi Ouzou, l’office des établissements de jeunes, la maison de jeunes Ath Yanni et l’association culturelle et de loisirs des jeunes d’Ath Yanni. Le même salon du livre est parrainé par l’APC d’Ath Yanni, la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, l’APW de Tizi Ouzou et l’auberge de jeunes d’Ath Yanni.

Parmi les écrivains qui dédicaceront leurs ouvrages, on peut citer Yacine Hebbache, auteur d’un essai sur Matoub Lounès et de recueils de poésie en langue française, mais aussi des dizaines d’autres écrivains seront au rendez-vous. « Invité au Salon du livre Mouloud-Mammeri à Ath Yanni, je serai présent à Tizi Ouzou, le vendredi 09 et le samedi 10 avril prochain pour une vente-dédicace de mes livres. Un grand plaisir de vous retrouver lecteurs et lectrices », souligne l’écrivain Yacine Hebbache qui viendra de la wilaya de Bgayet.

Il faut préciser que le salon du livre « Mouloud Mammeri » d’Ath Yanni sera suivi le 20 mai par le salon du livre de Boudjima, qui est à sa cinquième édition, après une année blanche, en 2020, liée aux mesures de lutte contre la propagation du coronavirus.

Idir Tirourda

3 COMMENTAIRES

  1. l’Algérie doit changer dans le bon sens et pas nécessairement comme les occidentaux veulent faire imposés aux pays en voie de développement , parce que ce monde va vite , il faut suivre les bouleversements, pas seulement la région de la Kabylie, sachant bien que les kabyles veulent faire bouger les choses dans le bon sens,

  2. Azul,
    Oufffff, c’est rassurant…des actions pareilles, wow, pour éviter la régression et l’endoctrinement…..SVP, culture, culture, culture et sciences….

  3. Bravo, toute la Kabylie doit faire autant, investir dans la le livre et la science et organiser ce genre d’événements à travers son territoire.
    C’est notre seule salut pour sortir de ce sous développement intellectuel programmé par un pouvoir archaïque pour nous soumettre à travers la salifisation et la wahhabisation , une idéologie importée de loin, favorisée par ailleurs par les pétrodollars et l’ignorance.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici