Tizi Ouzou : marche des militants du FFS contre les législatives

2
Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS
Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS

KABYLIE (TAMURT) – Les militants du FFS ont manifesté, hier, contre la participation aux élections législatives anticipées du 12 juin 2021. Il s’agit d’un carré organisé qui a pris part à la fameuse marche dite du hirak.

Le Front des Forces Socialistes (FFS) est dans une véritable impasse. Depuis l’ouverture dite démocratique d’octobre 1988, c’est la première fois que le FFS se retrouve dans une telle posture. En effet, quelles que soient les dissensions internes qu’a eues à traverser le FFS, les militants et les cadres du FFS se sont toujours alignés comme un seul homme derrière les décisions et les résolutions de la direction nationale du parti notamment à l’occasion des rendez-vous électoraux. Les appels au boycott lancés par le FFS notamment durant les années 90 avaient été scrupuleusement suivis par la totalité des partisans de cette formation politique. Et quand le FFS avait décidé de rompre avec sa tradition de boycott des élections, il s’est trouvé encore que ses partisans y prenaient part massivement en s’impliquant activement dans les campagnes électorales et en se présentant en force aux urnes le jour J. Mais cette fois-ci, nous sommes en train d’assister à un scénario inédit. C’est la première fois que a base militante du FFS ne soit pas sur la même longueur d’onde avec la direction nationale.

Hier, lors de la marche de Tizi Ouzou, les militants du FFS, dont une partie est très connue comme étant constituée d’anciennes figures de cette formation politique, ont scandé des slogans très virulents pour exprimer leur désaveu quant à une éventuelle participation du FFS aux législatives du 12 juin 2021. « Ulac lvot ulac », « Si Lhocine, nous sommes toujours des opposants », « nous avons dit que vous allez partir, vous allez partir », sont entre autres les slogans scandés par les militants du FFS qui ont aussi brandi plusieurs banderoles et pancartes comportant le même genre de mots d’ordre. La direction nationale du FFS osera-elle défier sa base ainsi que toute la Kabylie ?

Idir Tirourda

2 COMMENTAIRES

  1. J’ai marché à République, j’étais à côté du carré du FFS, ils avaient mis la musique DRIASSA par soumission aux Arabes !!!
    Quand ils mettent la chanson MATOUB sur l’hymne, ils la coupe juste avant le refrain kassaman en Kabyle.

    FFS = goumis

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici