Tizi Ouzou : l’enfer sur la RN 12

2
Fermeture de la RN 12
Fermeture de la RN 12

TIZI OUZOU (TAMURT) – Des milliers de citoyens ont vécu l’enfer jeudi dernier à partir de 14 h sur la RN 12 reliant le chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou vers des dizaines de chefs-lieux communaux. La route a été fermée encore une fois par des citoyens qui protestaient.

Bien évidemment, une telle action ne peut aucunement être approuvée dans sa forme, quand bien même dans le fond elle serait justifiée, par les citoyens qui en ont été victimes et ils étaient malheureusement très nombreux. Car, nous étions le dernier jour de la semaine connu pour des mouvements extrêmement intenses des automobilistes et des familles. Tous ces derniers étaient bloqués pendant des heures, sur les deux côtés de l’autoroute, ne pouvant ni avancer ni reculer. Il s’agit là d’une énième action du genre qui sanctionne terriblement les habitants. Des malades et des personnes souffrant de maladies chroniques ont été ainsi piégés jeudi dernier.

Les automobilistes affectés par les conséquences fâcheuses de la fermeture de RN 12 au niveau de Oued Aissi, sont ceux d’Azazga, Fréha, Mekla, Ain El Hammam, Larbaa Nath Irathen, Itdjen, Fréha, Azeffoun, Aghrib, Bouzeguène, Ifigha et même les automobilistes qui se dirigeaient ou qui provenaient de Bgayet via El Kseur-Azazga. Il ne s’agit pas ici de débattre de la légitimité ou non de cette action de protestation mais plutôt de déplorer le fait que, pour dénoncer une mauvaise prise en charge d’un problème ou ce qui s’en apparente, on ait recours à une action qui sanctionne toute une population. Trouver d’autres moyens pour faire pression sur les autorités sans pour autant pénaliser d’autres citoyens est urgent.

Ce genre de dérapage, car c’en est un, ne peut en aucun cas constituer une réponse adéquate quel que soit la gravité du problème ou de la situation ayant engendré la prise de décision de fermer la route pendant des heures. Car dans ce cas, c’est le simple citoyen et seulement lui qui en paye les conséquences négatives. Surtout quand ces actions de blocage des routes deviennent très fréquentes.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

  1. Ces bandits ne sont pas des Kabyles mais les rahahliyas qui étaient installé par les autorités dans les douars ensuite, le pouvoir leur construit des bâtiments.

    Donc ils ont dû être activés par le pouvoir assassins.

    Que font ces Arabistes au centre de TIZI-OUZOU sans que personne ne parle ???
    Que font les politiciens Kabyles ??

  2. Vous rendez compte ils ferment la route nationale en pénalisant des centaines de milliers de personnes . Pourquoi ils ne ferment pas la wilaya ? Malheureusement il ya bcp a faire les gens manquent de civisme .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici