Tizi Ouzou : alerte au coronavirus à Tala Athmane

0
Abderrahmane Oudachène
Abderrahmane Oudachène

TALA ATHMANE (TAMURT) – Trois décès en trois jours dans le village Tala Athmane, situé dans la commune et la wilaya de Tizi Ouzou a poussé les habitants de ce dernier à tirer la sonnette d’alarme. La panique s’est emparée de la population qui ne sait pas à quoi est dû ce regain subit de la maladie de la covid-19.

Les habitants de Tala Athmane, village situé à 11 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, ont lancé hier un véritable appel de détresse, un SOS à l’endroit de toutes les parties concernées. En plus des trois personnes mortes en trois jours successifs, il a été enregistré l’hospitalisation de plus de dix citoyens du même village, ayant contracté le coronavirus et qui se trouvent dans un état jugé critique et préoccupant.

Ces derniers sont hospitalisés au centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed du chef-lieu de wilaya. « En plus du laisser-aller et du laxisme des gens censés veiller sur le bien-être des villageois, s’ajoute le silence assourdissant des autorités sanitaires qui n’ont pas jugé utile d’informer et de sensibiliser les citoyens de cette localité sur le danger de cette tragédie », déplorent les concernés. Ces derniers ajoutent : « Devant ce massacre à ciel ouvert, les parents d’élèves doivent prendre leur responsabilité en empêchant leurs enfants de rejoindre l’école jusqu’à ce que toute la lumière soit faite sur la situation qui prévaut actuellement dans le village ».

Il est précisé que la dernière personne décédée, aujourd’hui (hier, NDLR), est Abderrahmane Oudachène, une personne intègre et aimable. Dans le même sillage, il faut préciser que depuis plusieurs semaines, la situation a repris son cours normal dans toute la Kabylie où toutes les mesures sanitaires visant à se prémunir contre la covid-19 ont été abandonnées. Il s’agit d’un relâchement total et incompréhensible dont les conséquences peuvent s’avérer fatale.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici