Akbou : Reconduction du contrôle judiciaire pour six indépendantistes kabyles

1
Soutien à Mira Moknache
Soutien à Mira Moknache

AKBOU (TAMURT) – Le juge d’instruction du tribunal d’Akbou a reconduit pour la troisième fois, ce mardi 13 avril, la mesure de contrôle judiciaire imposée à sept militants indépendantistes kabyles. Un rassemblement de soutien aux indépendantistes harcelés par la justice algérienne a été organisé devant le tribunal d’Akbou.

Arbitrairement accusés « d’attroupement non armé », « atteinte à l’unité nationale » et « atteinte à l’institution policière », six indépendantistes kabyles, en l’occurrence Mira Moknache, Menad Maouche, Lyazid Boussekine, Massinissa Amar Khodja, Sofiane Zerkak et Idris Hamidouche ont été auditionnés, aujourd’hui mardi, par le juge d’instruction du tribunal d’Akbou. Continuant dans sa logique répressive et arbitraire, le représentant du pouvoir colonial algérien a décidé de maintenir les militants kabyles sous contrôle judiciaire jusqu’à nouvel ordre.

Une manière de les priver de leur liberté, notamment à l’approche du 20 avril, date de la commémoration du printemps noir 2001 (tafsut taberkant) et du printemps berbère 1980. Malgré cette mesure arbitraire et l’acharnement judiciaire exercé par le pouvoir algérien sur les indépendantistes kabyles, ces derniers, encouragés par l’élan de solidarité qui s’est formé autour d’eux, restent inébranlables.

Dans un message posté sur sa page Facebook, l’infatigable militante indépendantiste, Mira Moknache, a exprimé sa reconnaissance aux nombreux citoyens kabyles qui se sont déplacés au tribunal d’Akbou pour manifester leur solidarité aux militants de l’indépendance de la Kabylie. « Merci à la formidable solidarité ! Merci à ceux qui ont été présents durant le rassemblement devant le tribunal d’Akbou. (…) La solidarité est immense, vous m’avez apporté une grande force, un grand honneur et de l’amour aussi ! Vraiment, le fait de savoir qu’il y a une telle solidarité des citoyens et citoyennes, ça apporte un immense courage et de l’assurance», a écrit la native d’El Kseur, tout en remerciant également les avocats qui ont pris la défense des indépendantistes.

Arezki Massi

1 COMMENTAIRE

  1. Kra n wid i teddun ghef teqvaylit, werdjin ad yeghli negh ad yeqqim wehd-s. Ammennugh ghef yisegh ur t-yefka ara Yillu i menwal. Imeghnasen akk yekkaten amma ghef yedles, ghef tutlayt, atg,… Am widak abaadda yefkan akud nsen i tmurt taqvaylit, d isegh kan i refden u d wid i d-ittaken afus s tebghest nsen mgal adhabu amhersan amesbadli n Lzauer tamharsant, u agdud aqvayli ur ten-ittadja, u nutni ur ghellin ara. Tamurt taqvaylit ad teqqim tbedd, xas inncengga ines tuqten, llan ula deg tarwa-s. Taqbaylit ad tbedd akken tebghu tili teswiit tehres fell-as, netta ad d-ifrir am zzit ar suffella.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici