Vgayet : Prolifération inquiétante des constructions illicites sur la côte Ouest

1
Boulimat
Boulimat

VGAYET (TAMURT) – Pas moins de 296 nouvelles constructions illicites ont été érigées sur le domaine maritime, à l’Ouest de la ville de Vgayet, et à l’intérieur du parc national de Gouraya (PNG), de la période allant de décembre 2017 au mois d’avril 2021, selon un constat amer de l’association « Bejaia Littoral », qui œuvre pour la protection et la sauvegarde du littoral de l’antique Saldae. Ces bâtisses illicites ont été construites durant le mandat de l’actuelle APC de de la commune de Bgayet à majorité FFS, a indiqué la même source.

Malheureusement, le phénomène des constructions illicites sur la côte Ouest de Vgayet a atteint un niveau intolérable et continue de causer des ravages. Bien que 400 arrêtés de démolition aient été signés par les autorités municipales, aucun d’eux n’a été exécuté à ce jour, déplorent les responsables de « Bejaia Littoral ». L’inaction de l’administration algérienne qui refuse de recourir à la force publique pour la démolition de ces constructions illicites et la récupération des espaces squattés prouve sa complicité. Les quelques opérations de démolition lancées à l’approche de la saison estivale ne concernent que des baraquements de fortune. Les grandes villas à plusieurs étages érigées au bord de la mer restent intouchables, alors que la loi sur la protection du patrimoine maritime est claire.

Même les terrains forestiers surplombant les magnifiques plages de la côte Ouest, comme Boulimat, Saket, Tighremt, Oued Edess ou Aït Mendil n’ont pas échappé au bradage et au squat de la maffia du foncier. Celle-ci agit en toute impunité, encouragée par le laxisme des pouvoirs publics algériens. L’association « Bejaia Littoral », qui refuse de postuler aux aides financières attribuées par l’administration au mouvement associatif, et ce, afin de garder son autonomie et s’affranchir ainsi de toute tutelle administrative nuisible, s’est fixée comme objectif principal la protection et la sauvegarde des bandes maritime et forestière du littoral de Vgayet, une région balnéaire par excellence, dont ses côtes Ouest et Est, s’étalent sur plus de 100 kilomètres.

A noter que les responsables de cette association ont déjà fait objet de menaces de mort et d’intimidations pour avoir dénoncé les agissements de cette maffia du foncier. Réputée pour ses longues plages au sable fin et doré, sises sur le littoral Est, au niveau des communes côtières de Tichy, Aokas, Melbou et Souk El Tenine, et ses plages rocheuses sur la côte Ouest, Vgayet peut devenir une destination touristique par excellence. La Kabylie a tous les atouts pour le développement et la promotion d’un tourisme durable et facteur de croissance économique.

Arezki Massi

1 COMMENTAIRE

  1. C’est pour cela qu’il est urgent que la KABYLIE soit indépendante…
    Merci Mr MASSI de nommer VGAYET par son vrai nom « VGAYET ET NON BEJA… QUELQUE CHOSE D4AUTRE »

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici