Tizi Ouzou célèbre le printemps kabyle

3
Tafsut 2018
Tafsut 2018

KABYLIE (TAMURT) – Dans les quatre coins de la Kabylie, des dizaines d’activités, de tous genres, seront organisées afin de célébrer le 41ème anniversaire des événements du printemps kabyle qui ont ébranlé le pouvoir algérien pour la première fois depuis l’indépendance de l’Algérie.

Il s’agira bien sûr de revisiter ce passé historique mais aussi de se projeter dans l’avenir à l’aune de la stagnation politique et de la stérilité partisane qui frappent le pays depuis que le pouvoir du président déchu Abdelaziz Bouteflika a plongé le pays dans un puits sans fin. Ainsi, nous avons appris que de nombreuses activités se tiendront dans pratiquement toutes les communes de la Kabylie avec des semaines de l’Amazighité comprenant des conférences, des expositions de tout ce qui a trait à l’amazighité ainsi que des animations artistiques de tous genres.

A Ath Douala, cette année, la célébration du printemps kabyle sera marquée par l’inauguration, au même endroit de deux stèles à l’effigie de Matoub Lounès et de Laimèche Ali avec l’animation d’une conférence-débat par l’universitaire et ancien militant du Mouvement Culturel Berbère (MCB), Said Chemakh. Dans la commune de Ouaguenoun, le mouvement associatif annonce une semaine culturelle amazighe avec plusieurs activités culturelles quotidiennes au menu. Il en est de même des autres localités qui abriteront à partir de demain et d’après-demain de riches programmes relatifs à la promotion de la culture, de la langue et de l’identité amazighes.

La commémoration du printemps berbère intervient cette année dans un contexte très particulier avec la vague de répression qui vise de nombreux militants de la Kabylie. Il intervient aussi à la veille des élections législatives anticipées rejetées par toute la population de la Kabylie.

Tarik Haddouche

3 COMMENTAIRES

  1. Je serais tranquille quand on aura un programme scolaire 100 % Kabyle et en Kabyle.
    Gardons l’avantage des langues pour travailler la Kabylie et remettre la langue Arabe à sa juste valeur, la dernière place parmi les langue étrangères.

  2. Bonne manifestation, une vraie joie de savoir que la Kabylie s’autoorganise et n’attend pas la charité venue d’ailleurs.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici