La statue de Matoub inaugurée à At Douala

2
La statue de Matoub Lounès à At Douala
La statue de Matoub Lounès à At Douala

AT DOUALA (TAMURT) – Des centaines de personnes, venus d’un peu partout en Kabylie, ont pris part à la cérémonie d’inauguration des statues de Matoub Lounès et Imache Amar qui a eu lieu dans la soirée de lundi à mardi dernier à Ath Douala, région natale de ces deux héros de la région et de toute la Kabylie.

Il s’agit d’un événement qui était très attendu depuis longtemps d’autant plus qu’il est intervenu à la veille de la célébration du 41ème anniversaire du printemps berbère. Matoub Lounès, en dépit de son absence physique depuis plus de deux décennies demeure incontestablement le rassembleur de tous les kabyles des quatre coins de la Kabylie comme en témoigne la diversité politique des personnes qui ont tenu à faire le déplacement jusqu’au chef-lieu de la commune d’Ath Douala afin d’assister à l’inauguration des deux statue. Vivant, Matoub Lounès rassemblait les kabyles, décédé, il les rassemble toujours et encore, n’en déplaise à ses détracteurs qui n’ont pas cessé de mener des campagnes de dénigrement contre lui aussi bien de son vivant qu’après son assassinat. Mais Matoub est toujours là. Il revient toujours au-devant de la scène à la moindre occasion.

Ce n’est pas seulement le poète-chanteur auquel une statue a été érigée lundi dernier à Ath Douala mais c’est aussi et surtout au militant exceptionnel et unique qu’était Matoub Lounès. Un combattant pacifique qui n’a pas hésité à sacrifier sa vie pour ses idées et ses convictions politiques que certains n’hésitent pas, aujourd’hui, à tenter de travestir sans hésitation ni honte. Matoub Lounès est revenu à l’occasion de la célébration du 20 avril. Et il reviendra à chaque fois que la Kabylie aura besoin de lui.

Idir Tirourda

2 COMMENTAIRES

  1. Que l’on honore ces deux personnes qui n’ont pas rejeté leur kabylité et qui ont fait que notre langue ne disparaissent pas, ok, mais érigé des statues, on se croirait revenu au temps des païens!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici