Des habitants de Feraoun tiennent un sit-in devant la wilaya

0
Hamza Aissaoui
Hamza Aissaoui

FERAOUN (TAMURT) – Des dizaines de citoyens de Feraoun ont observé mercredi un rassemblement devant le siège de la wilaya de Vgayet pour réitérer leur demande portant délivrance d’une autorisation de sortie du territoire national pour le jeune Hamza Aissaoui.

Ce dernier est gravement malade, nécessitant son transfert à l’étranger pour subir une opération chirurgicale. Tout a été déjà accompli par les habitants de Feraoun, qui ont réussi en un laps de temps très court, soulignons-le, à récolter plus de vingt millions de Dinars, soit l’équivalent de 100 000 Euros (frais d’hospitalisation de Hamza). Mais le patient ne peut se rendre à l’étranger pour être pris en charge, car les frontières de l’Algérie sont hermétiquement fermées depuis plus d’une année. Et c’est le jeune Hamza et des milliers d’autres malades qui en pâtissent.

« Ou est le droit de Hamza  », « Hamza est un humain », « On ne vous demande pas de soigner Hamza, seulement une simple signature », « sauvez Hamza », « Ou est le droit d’accès aux soins », « Laissez passer Hamza », pouvait-on lire sur les quelques pancartes brandies ce mercredi devant le siège de la préfecture de Vgayet par les jeunes de Feraoun.

En somme, ces jeunes ne demandent rien au pouvoir algérien, sauf de laisser le jeune Hamza Aissaoui et ses accompagnateurs quitter le territoire national et se rendre sous des cieux plus cléments où l’humain a réellement droit d’accès aux soins. Ce n’est décidément pas le cas en Algérie.

Dalil Imaxlufen

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici