Communiqué de l’URK : La République kabyle seul rempart contre le terrorisme algérien

2
Tebboune-Le chef d’état-major Saïd Chengriha
Tebboune-Le chef d’état-major Saïd Chengriha

KABYLIE (TAMURT) – Dans une déclaration à la presse parvenue à notre Rédaction, l’Union pour la République Kabyle (URK) a réagi aux déclarations extrèmement graves des militaires algériens accusant le MAK de fomenter un plan criminel… visant à perpétrer des attentats. Ci-après le communiqué dans son intégralité.

La réaction de l’Algérie face à la Kabylie, qui veut se libérer de son joug colonial, vient de tomber. Elle est menaçante et répugnante. C’est ainsi que la Kabylie est traitée à chaque fois qu’elle s’assume comme telle. En 1980, l’Algérie accusa Mouloud Mammeri d’ébranler les fondements de la nation algérienne, le MAK aujourd’hui est accusé de conspirer contre l’Algérie. Quand de tels soupçons pèsent sur un peuple, toute conciliation ou vie commune avec ses accusateurs devient quasiment impossible.

Les accusations mensongères de la junte militaire algérienne contre les militants du MAK sont inadmissibles. Il est clair que l’Algérie cherche à faire passer les militants du MAK pour des terroristes, alors que c’est la Kabylie qui a servi de pare-choc lors de la sanglante guerre contre le terrorisme islamiste.
L’Union pour la République Kabyle dénonce avec force ces accusations mensongères et appelle la communauté internationale à la vigilance et à venir en aide au peuple kabyle pour le sauver d’un éventuel massacre que l’Algérie coloniale planifie.

L’URK rappelle que la Kabylie a toujours était le souffre-douleur de l’Algérie à chaque fois que cette dernière est menacée dans son existence. En décembre 1978, pris de panique avant d’annoncer le décès de Boumediene, un complot similaire, communément appelé l’affaire « Cap Sigli », était perpétré contre la Kabylie. Aujourd’hui, l’Algérie veut nous faire passer pour des terroristes. La communauté internationale doit enfin comprendre pourquoi le pouvoir Algérien, qui se nourrit de la violence, maintient le terrorisme en Kabylie.

L’URK est solidaire avec tous les militants du MAK et avec le président de l’Anavad, Ferhat Mehenni. La Kabylie ira vers son destin qui ne peut-être que son indépendance. Les mensonges de l’Algérie coloniale renforcent notre détermination à ériger rapidement la République kabyle libre et indépendante, seul rempart contre le terrorisme de l’Etat colonial algérien.

Lyazid Abid, Porte-parole de l’URK

2 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi le MAK ne complote pas contre l’Algerie?
    À ma connaissance hier le FLN complotait contre la France pays colonisateur. Aujourd’hui le MAK dit de l’Algérie que c’est un État colonial donc c’est normal qu’il doit comploter contre lui et par les armes pour s’assumer pleinement sinon c’est un traité qui ne défend pas son pays contre une puissance coloniale qu’est l’Algerie.
    Alors?

  2. Qui peut encore vouloir vivre dans un état ou des terroristes notoires au sommet de l’état qui ont co-assassinés 200 000 algériens dans les années 90 et tués des centaines de jeunes kabyles avec des bombes explosives sont capables d’inventer des histoires à dormir debout comme celles là?
    Le peuple kabyle doit rejoindre en masse le MAK pour œuvrer à notre indépendance et nous éloigner de ces fous psychopathes.
    Chaque Kabyle doit ouvrir les yeux et comprendre que ceux qui sont visés ces tous les Kabyles et non les militants du MAK, car en 2001 la gendarmerie a tiré sur les Kabyles quelques soient leur obédience politiques ou religieuses
    Notre détermination doit se renforcer face à ces méthodes de voyous et criminels sans foi et ni loi
    Vive le MAK
    Vive l’indépendance de la Kabylie

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici