Les vociférations du pouvoir algérien contre le MAK

4
Tebboune en visite au MDN
Tebboune en visite au MDN

KABYLIE (TAMURT) – Délire ! Par une alchimie que seul le pouvoir algérien maîtrise, le pacifisme légendaire de la Kabylie se mue en terrorisme. Dans un film tragi-comique, le MDN (ministère de la Défense nationale) algérien, présente, par la voix d’un supposé ancien militant du MAK, le mouvement indépendantiste que dirige Ferhat Mehenni comme « une organisation terroriste ».

Quelle trouvaille ! Qu’ils soient du MAK, de l’URK, d’AKAL ou d’une tout autre organisation politique Kabyle, les militants kabyles ont le pacifisme chevillé au corps. Il est le maître-mot dans toutes les démarches qu’ils entreprennent. Et ce n’est pas aujourd’hui qu’ils dérogeront à cette sacro-sainte règle. Les Kabyles, il est vrai, ont beaucoup donné à l’Algérie. Et Ferhat Mehenni en est le parfait exemple. Il a tout sacrifié et a tout donné pour que ses voisins algériens aient une dignité, vivent librement et décemment, s’expriment en toute liberté…etc. Aujourd’hui, on l’accuse de tous les mots et les maux qui rongent l’Algérie. Gravissime ! Comme les instances dirigeantes du MAK, d’autres organisations politiques kabyles ont démenti et dénoncé les accusations trompeuses et sans fondements des autorités algériennes.

Rappelant les différentes péripéties qu’a connues la Kabylie ces cinq dernières décennies, l’Union pour la République kabyle (URK) estime dans un communiqué publié dimanche et signé par son porte-parole Lyazid Abid, que « La réaction de l’Algérie face à la Kabylie, qui veut se libérer de son joug colonial, vient de tomber. Elle est menaçante et répugnante. C’est ainsi que la Kabylie est traitée à chaque fois qu’elle s’assume comme telle. En 1980, l’Algérie accusa Mouloud Mammeri d’ébranler les fondements de la nation algérienne, le MAK aujourd’hui est accusé de conspirer contre l’Algérie », soulignant que « quand de tels soupçons pèsent sur un peuple, toute conciliation ou vie commune avec ses accusateurs devient quasiment impossible. »

Pour l’URK, « les accusations mensongères de la junte militaire algérienne contre les militants du MAK sont inadmissibles », faisant remarquer que « l’Algérie cherche à faire passer les militants du MAK pour des terroristes, alors que c’est la Kabylie qui a servi de pare-choc lors de la sanglante guerre contre le terrorisme islamiste. »

« L’Union pour la République Kabyle dénonce avec force ces accusations mensongères et appelle la communauté internationale à la vigilance et à venir en aide au peuple kabyle pour le sauver d’un éventuel massacre que l’Algérie coloniale planifie »lit-on dans le communiqué de l’URK.

Rappelant que la Kabylie a toujours été « le souffre-douleur de l’Algérie à chaque fois que cette dernière est menacée dans son existence, comme ce fut le cas en décembre 1978, dans l’affaire communément appelé l’affaire « Cap Sigli », l’URK juge que « l’Algérie veut aujourd’hui nous faire passer pour des terroristes. »

L’URK n’a pas manqué d’afficher sa solidarité avec tous les militants du MAK et avec le président de l’Anavad, Ferhat Mehenni, soulignant que « La Kabylie ira vers son destin qui ne peut-être que son indépendance. »
« Les mensonges de l’Algérie coloniale renforcent notre détermination à ériger rapidement la République kabyle libre et indépendante, seul rempart contre le terrorisme de l’Etat colonial algérien » est-il affirmé dans le document, invitant la communauté internationale à « comprendre pourquoi le pouvoir Algérien, qui se nourrit de la violence, maintient le terrorisme en Kabylie. »

Dalil Imaxlufen

4 COMMENTAIRES

  1. Ce régime est tellement stupide qu’il ne relit même pas les âneries qu’il publie. Il dit « ce plan a levé le voile sur l’implication de plusieurs membres du mouvement séparatiste ‘MAK’, ayant bénéficié d’entrainements au combat à l’étranger avec le financement et le soutien de pays étrangers ».

    Or chacun sait que les militants du MAK sont surveillés et que leur passeports leur sont retirés. Quand on t-ils donc pu bénéficier de ces entraînements dans le laps de temps ou cette affaire farfelue est sorti du chapeau du DRS? Qu’il produise les passeports et les visas de ceux qui sont supposés être impliqués ?

    le Par ailleurs quel est le pays qui les entraîné et financé? Si c’est le Maroc qui est accusé qu’attend le pouvoir algérien pour convoquer l’ambassadeur du Maroc et déclarer la guerre à ce pays? Tout ça c’est du bullship à la sauce algérienne qui sent très mauvais et qui discrédite encore un peu plus ce crapuleux régime en fin de vie.

    Je plains les algériens d’être protégés par cette armée de pieds nickelé. SI le pays est attaqué, vu leur incompétence à monter un scénario crédible dans une affaire de ce genre, je crains que le pays soit envahi en moins de 2 jours par n’importe qui.

    Une fois l’indépendance acquise il faudra prévoir un statut de réfugié politique à tout algérien qui souhaitent quitter ce pays de fous psychopathes

  2. C’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour salir Ferhat Mehenni. Comme ils ne peuvent le toucher alors ils utilisent ce genre de projet d’intimidation. Mais bon quand on sait que ce même pouvoir , par l’intermédiaire de leurs complices islamistes ont réussi à tuer Matoub LOUNES, çà ne m’étonne guère!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici