Pourquoi la Kabylie doit s’émanciper

2
Kabylie
Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Pour sortir de l’ornière, la Kabylie doit s’émanciper. Pays riche en ressources naturelles, surtout en ressources humaines, la Kabylie peut se faire une place dans le concert des nations. Dans ce pays le tourisme se conjugue au pluriel. Du tourisme balnéaire au tourisme de montagne en passant par le tourisme thermal, la Kabylie a toutes les potentialités pour être une destination touristique de choix, qui figurerait parmi les offres les plus sérieuses des tour-operators mondiaux.

Dans le domaine énergétique, du pétrole (off-shore) a été découvert au large de Vgayet. En ce qui concerne les minerais, les mines de Bouamrane à Ibarbacen/Timezrit (fer), et Tala Hamza/ Amizour (plomb/zinc) figurent parmi les gisements les plus prometteurs au monde. Dans le domaine agricole, les terres de la rive droite de la Soummam sont classées à haut rendement agricole. Dans les montagnes, les produits de terroir (figues sèches, l’huile d’olive et caroube) peuvent, une fois valorisés, conquérir les marchés mondiaux. De par son histoire et son attachement aux valeurs ancestrales, la Kabylie reste une terre de tolérance. Elle est la digne héritière de tamazgha. Elle est le creuset de toutes les civilisations et de toutes les religions.

Malgré toutes ses richesses, la Kabylie vit un sous-développement criard, sciemment entretenu par les décideurs algériens. Mise sous perfusion, l’économie dans le pays kabyle tourne au ralenti. Les quelques unités industrielles de la région, implantées notamment à Taharacht (AQBU), restent les seules pourvoyeuses de postes d’emploi pour des milliers de jeunes kabyles diplômés des universités ou des centres de formation professionnelles. L’Etat algérien n’a construit aucune usine dans la région depuis les années 80 ! Les Quelques usines existantes ont été bradées et offertes sur des plateaux d’argent à des « investisseurs fourbes ». Idem pour les infrastructures de base.

Ainsi, le réseau routier de la région est saturé et fortement dégradé. Les travaux d’extension de la piste de l’aéroport international Abane Ramdane de Vgayet tardent à être lancés. Il en est du même au niveau de l’infrastructure portuaire. Pire que ça, la région subit les assauts en cascade des idéologues fascistes et radicaux. Elle n’en sortirait indemne que si elle prenait son destin en main.

Dalil Imaxlufen

2 COMMENTAIRES

  1. Après 50 dans la soit disant indépendance, il est temps de faire le bilan.
    Qu’est ce que l’algérie à apporté à la Kabylie?
    Les seuls points sur lesquels ont peut discuter, c’est le pétrole et le gaz dont bénéficie la Kabylie. Même si on le paie pas au prix du marché, on en paie tout de même une partie, car jusqu’a preuve du contraire ils ne sont pas gratuits. Par ailleurs tout porte à croire ces deux ressources sont condamnées à moyen termes pour des raisons économiques et écologiques.
    En dehors de ça tout est négatif et largement négatifs.
    Nous passons tout notre temps et notre énergie à nous battre pour nos droits élémentaires ( langue, culture, civilisation…) au lieu de nous concentrer sur le développement de notre pays (la Kabylie).
    Nous vivons en permanence sous état d’urgence avec de force d’occupation qui quadrille la Kabylie et n’hésite pas à tirer sur la population pour régler leur problèmes de rivalité internes
    L’état algérien nous est hostile et fait tout pour entraver tout développement en y installant l’insécurité, la violence, le sabotage
    Nous sommes contraints de subir des politiques économiques menées par des gens incompétents qui regardent d’abord leur intérêts particuliers (import export de toute sorte de bric à brac pour les surfacturation et la corruption) et jamais l’intérêt général encore moins l’intérêt de la Kabylie
    Nous somme victimes de pillage de nos ressources (eau, minerais, agriculture…) sans contre partie
    Nous sommes ceux qui paient le plus d’impôt alors qu’en retour nous avons des services publics totalement inopérants dégradés.
    Nous subissons une gestion administratives basée sur la corruption, l’incompétence, l’absence total de service public
    L’instabilité permanente avec des crises à répétitions font que les investisseurs ne viennent jamais investir chez nous en raison de l’insécurité et des politiques soviétique (loi 50/50) totalement désuets
    Toutes les personnes compétentes, les étudiants qui pourraient développer la Kabylie sont contraints de fuir, par manque de perspectives, par manque d’emploi et par insécurité
    Tous les secteurs économiques qui pourraient être rentables notamment le tourisme, l’agriculture, les PME sont volontairement saccagés au lieu d’être valorisés.
    La liste pourrait encore être longue, tellement la volonté de saboter la Kabylie est claire, manifeste et assumée
    Bref le bilan de la Kabylie au sein de l’algérie arabo islamiste est un désastre et l’avenir est encore plus sombre.
    La seule issue est notre indépendance pour reprendre les choses en main et enfin commencer à devenir maîtres de nos décisions et œuvrer enfin à entrer dans le monde civilisé et dans le concert des nations ou nous avons tout pour réussir!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici