Feraoun: Le jeune Hamza Aissaoui est mort

2
Aissaoui Hamza
Aissaoui Hamza

FERAOUN (TAMURT) – Gravement malade depuis des mois, le jeune Hamza Aissaoui est décédé, lundi matin, à l’hôpital Frantz Fanon de Vgayet, apprend-on de son entourage. Admis ces derniers jours au service d’hémodialyse dudit hôpital, le jeune patient de 27 ans a rendu l’âme des suites d’une insuffisance rénale aigüe, selon plusieurs sources hospitalières.

Il sera enterré ce mardi 04 mai 2021 au cimetière de son village natal Ighil Ouzemmour, dans la commune de Feraoun, annonce sa famille. Pour dire vrai, Hamza Aissaoui est passé de vie à trépas des suites d’une fuite en avant de l’administration algérienne qui ne lui avait pas accordé une autorisation de sortie à temps. Il aura fallu attendre plusieurs jours pour que ce fameux document lui soit remis. Faute d’avoir été transféré à temps à l’étranger pour des soins appropriés, les reins et le cœur du jeune patient ont fini par lâcher ! Et la responsabilité incombe à l’administration algérienne qui a mis du temps pour lui accorder une autorisation de sortie. Une autorisation qui ne sera, au final, d’aucune utilité pour le défunt.

Pour rappel, une chaine de solidarité avait été mise en place à Feraoun, voire dans toute la Kabylie, pour venir en aide financièrement à Hamza Aissaoui. Pas moins de deux milliards de centimes ont été collectés par des bénévoles, constituant le coût d’hospitalisation du malade dans un hôpital parisien. Même si Hamza n’est plus de ce monde, cet élan de solidarité témoigne du haut sens de communion et d’entraide entre les Kabyles pour faire face aux dures épreuves.

Dalil Imaxlufen

2 COMMENTAIRES

  1. Les Boutefs et Tebbounes et autres privilégiés du système eux peuvent se soigner à l’étranger dans les meilleures cliniques privées du monde aux frais du citoyen Algérien.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici