Village « Colonel Amirouche » : La révolte du logement !

0
Riquet
Riquet

BGAYET (TAMURT) – La crise du logement frappe de plein fouet Vgayet et ses régions. Depuis le début de l’année en cours, plusieurs actions de protestation liées au logement ont été signalées un peu partout sur le territoire de cette région de la Kabylie. Ces jours-ci, ce sont les citoyens du village « Colonel Amirouche » (ex Riquet), qui se sont révoltés pour réclamer leur droit à des logements décents. Ils dénoncent l’exclusion de leur localité des programmes du logement social par l’administration algérienne.

Ce mercredi 05 mai, des dizaines de citoyens du village « Colonel Amirouche », relevant de la circonscription d’Akbou, ont fermé la RN 26 à la circulation routière pour dénoncer la non dotation de leur localité de programmes du logement social. Ces protestataires ont écrit sur une banderole : « Village de 77 martyres délaissé en matière de logement social ». Les habitants de ce village révolutionnaire se sentent abandonnés par les pouvoirs publics. Par ailleurs, ce village souffre également d’une mauvaise alimentation en eau potable, du non raccordement au gaz de ville et d’un manque de réseaux d’assainissement des eaux usées.

En somme, les habitants de cette localité sont privés des commodités essentielles pour une vie décente. Pour rappel, des actions similaires ont eu lieu, dernièrement, au niveau des régions d’Aokas, Amizour et Draâ El Caïd (limitrophe de Sétif). Les citoyens de la ville de Vgayet, notamment les sinistrés du séisme du 18 mars dernier, dénoncent, quant à eux, les retards flagrants enregistrés dans la réalisation des logements sociaux projetés au niveau du nouveau pôle urbain d’Ighzer Ouzarif (Oued Ghir).

Arezki Massi

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici