Vgayet: La marche de la communauté universitaire empêchée

3
Police algérienne
Police algérienne

VGAYET (TAMURT) – La police est intervenue ce mardi 11 mai 2021 pour stopper net la marche de la communauté universitaire et de la société civile de Vgayet. Et pourtant sur l’itinéraire de la marche, aucun dispositif policier n’a été déployé durant toute la matinée de ce mardi.

Les manifestants ont d’ailleurs parcouru plus de 500 mètres avant de se retrouver, à hauteur de la cité Brandy, face à des policiers prêts à faire usage de la force. D’ailleurs plusieurs « figures » du mouvement anti-régime algérien ont été interpellées et embarquées dans des fourgons cellulaires au commissariat central de Vgayet. Le ministère algérien a, dans un communiqué publié dimanche, instruit ses services d’empêcher toutes les marches non autorisées, dont celles du mouvement populaire antisystème.

Ce mardi le régime algérien est passé à l’acte en empêchant la marche de la communauté universitaire et de la société civile de Vgayet. La marche de la communauté universitaire de Vgayet, osons les mots, ne draine plus les foules des grands jours, et ce depuis plus d’une année. Que reste-t-il à ce mouvement, notamment en Kabylie ?

Dalil Imaxlufen

3 COMMENTAIRES

    • Il vous reste qu’à sortir dans la rue pour chasser de la rue « les khawa khawa »… et vous allez être décorés de médailles de mérite par la junte pour service rendu !

  1. « en 48h : 30 embarcations au départ d’algérie interceptées en espagne »
    par amine ait vendredi 9 mai 2021 à 15:17*alg360.com

    le chiffre fait froid dans le dos, les dizaines de jeunes algériens on fui le pays en deux jours seulement. les experts espagnols en politique migratoire parlent d’un phénomène qui est loin d’être conrôlé en algérie, et d’une « pression migratoire alermante » que l’espagne est en train de subir ces derniers mois.

    plus de 30 embarcations qui transportaient les migrants algériens on été interceptées en seulement 48 heures, sur les côtes d’almeria, dans le sud de l’espagne, on indiqué les agents déployés sur lieux, comme cele a été rapporté hier par le journal espagnol ok diaro.

    le situation est alermante
    le même source, qui cite ruben pulido expert en politique migratoire, précise que plus de 150 embarcations on été interceptées cette année en espagne, et que cele « représente une augmentation assez remarquable comparé aux  données de ces dernières années ».

    l’expert en politique migratoire a décleré également qu’il s’agit d’une « pression migratoire alermante », et que « selon les sources algériennes, le situation à l’origine est assez inconrôlée vu que les trafiquants tunisiens aient aussi participé  à ces expéditions au départ de sol algérien ».

    le spécialiste a également indiqué que le nombre les embarcations interceptées ne reflétait pas le nombre réel de migrants qui arrivent en espagne, et qu’il « y a beaucoup de bateaux qui son considérés comme non interceptés, et on ne sait toujours pas où se trouvent ces immigrants illégaux qui étaient à bord ».

    « les prévisions pour les mois à venir son désastreuses et pourraient nous mettre face à le pire vague d’immigration clenlestine de ces dix dernières années » selon ruben pulido, qui a également souligné le manque de moyens et d’effectif don souffrent les instances spécialisées en espagne qui se retrouvent dans l’incapacité à faire face à ce phénomène ».
    C’est ce tristissime résultat de l’ école islamique et arabe qui a plié la notion d’ État à fantoche valable juste pour la façade extérieure alors que l’ intérieur vit au rythme islamique où le vendredi salam alikoum hadoulah l’ aid ramadan, sont les limites individuelles et collectives. Il y a urgence à choisir une alternative sociétale donc de paradigme pour en finir avec l’ irresponsabilité partagée qui fait des enfants de ce pays La proie des criminels.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici