Quand un larbin du pouvoir méprise les élus locaux !

0
Mairie de Vgayet
Mairie de Vgayet

VGAYET (TAMURT) – Installé et bridé par le wali, représentant local du pouvoir algérien, le maire de Vgayet, d’obédience FFS, continue de mépriser ses pairs à l’assemblée. Dernièrement cet édile, vraisemblablement pour plaire à son mentor, c’est-à-dire le wali de Vgayet, a remercié une présidente de commission qui aurait refusé de cautionner sa gestion. « Où est cette nouvelle république quand un wali s’accommode du marchandage des deniers publics par un président par intérim de l’APC de Vgayet qui dépermanise par un fait du prince une présidente de commission élue par ses pairs, pour le seul motif qu’elle refuse de cautionner sa gestion chaotique et qui continue de payer les indemnités à un élu qui a, à l’inverse, officiellement perdu sa qualité de président de commission, pour le motif qu’il est lui dans son camp » dénoncent seize élus à l’APC de Vgayet dans une déclaration rendue publique ce dimanche.

Adepte de « l’immobilisme », le maire de Vgayet, révèle-t-on, aurait « refusé de délivrer le procès verbal de séance en transgression du règlement intérieur type, et ferme les yeux sur les agissements nuisibles du secrétaire général de la commune, laissée dans un état de totale déliquescence ». Pire que ça, ce P/APC, va-t-en-guerre contre toutes les bonnes volontés et les voix discordantes, a, selon ses élus, déposé des plaintes contre des membres syndicaux et deux élus. Des syndicalistes et des élus qui ont eu l’audace, lit-on dans la déclaration des seize élus, « de dénoncer la mauvaise gestion du maire», lequel, ajoute-t-on, refuse de donner suite à une demande d’audience signée par seize élus qui représentent la majorité de l’assemblée populaire de Vgayet.

Dans leur document, ces élus révèlent que le maire « applique à sa guise la loi de la république par des décisions de suspension d’élus de façon discrétionnaire, quand il veut et avec deux poids deux mesures, refuse de recevoir les nombreux citoyens de Vgayet qui sont obligés de fermer chaque jour le portail de la wilaya. »

En parfait marionnettiste, le wali de Vgayet cautionne la gestion chaotique du maire en validant, dénonce-t-on, « d’autorité le budget primitif d’une commune comme Vgayet, sans délibération de l’assemblée populaire des élus en se laissant abuser par un président par intérim de l’APC et du secrétaire général qui ont travesti le déroulement de la dernière assemblée. »

En procédant de la sorte, le protégé du wali, selon toujours ces élus, agit en violation de la loi, à savoir le code de la commune qui l’oblige dans son article 186 à convoquer en séance extraordinaire l’assemblée populaire pour l’adoption du budget 2021 dans le cas de dysfonctionnement avéré.

En parfait exécutant des directives du pouvoir central, le wali de Vgayet vole à chaque fois au secours du maire qu’il a installé et qui refuse de convoquer l’assemblée pour le seul motif qu’il n’a plus la majorité. « C’est plutôt une dérobade qu’un dysfonctionnement » juge-t-on, estimant que le tandem wali/P/APC « Bafoueraient la démocratie locale, la règle de la majorité des élus dont les propositions budgétaires sont finalisées dans les commissions habilitées, et violeraient de ce fait la souveraineté populaire et la volonté représentée des citoyens de la commune de Vgayet ».

Dalil Imaxlufen

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici