Marche des étudiants, chasse à l’homme à Vgayet

1

VGAYET (TAMURT) – La marche de la communauté universitaire de Vgayet n’a pas eu lieu. En effet, dés les premières heures de la matinée de ce mardi 18 mai 2021, un important dispositif sécuritaire a été déployé tout au long de l’itinéraire habituel de la marche, soit du campus Targa Ouzemmour jusqu’à la place de la liberté de la presse Saïd Mekbel, a-t-on constaté.

Des dizaines de personnes, se trouvant au mauvais endroit, au moment du passage des véhicules de la police qui faisaient des va-et-vient incessants tout au long dudit itinéraire, ont été embarquées manu-militari par des agents en civil, avant d’être relâchées quelques heures plus tard. Les « inconditionnels » des marches des mardis ont tout bonnement déserté le terrain, craignant d’être pris dans les filets de la police et répondre devant les tribunaux du pouvoir algérien.

L’un des animateurs de la marche de la communauté universitaire de Vgayet et membre de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme a même été destinataire, la veille, d’une convocation pour être entendu au siège de la sureté de wilaya. Le pouvoir algérien entend ainsi interdire toutes les manifestations de rue, et ce jusqu’à la tenue des élections législatives, prévues le 12 juin prochain.

D’ailleurs le wali de Vgayet, au même titre que ses pairs dans les autres régions, a été instruit par le ministère algérien de l’Intérieur de recourir à la force publique pour faire barrage à toute tentative de marche. Le vendredi prochain sera un test pour les ‘’hirakistes’’.

Dalil Imaxlufen

1 COMMENTAIRE

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici